Henri Maupoil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henri Maupoil
Henri Maupoil (1932)
Henri Maupoil (1932)
Fonctions
Député 1924-1936
Sénateur 1936-1940
Puis 1948-1958
Gouvernement IIIème République-IVe République
Groupe politique RRRS (1924-1936)
GD (1936-1958)
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 80 ans)
Résidence Saône-et-Loire

Henri Maupoil est un homme politique français, viticulteur de profession, né le à Dezize-lès-Maranges (Saône-et-Loire) et décédé le dans son village natal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri Maupoil participe à la première guerre mondiale aux côtés de son père, ancien Saint Cyrien et engagé volontaire à 55 ans.Il revient avec le grade de capitaine mais mutilé. Sa conduite lui vaut t la Légion d'honneur et la médaille militaire avec sept citations[1].

Dès 1919 il revient dans son village natal dont il est élu maire, à 28 ans, et conseiller général (en 1920) du canton de Couches[2].

Lors des élections législatives de 1924 il est élu député, sur la liste radical-socialiste[3],[4]. En 1928, il est réélu, au second tour, dans la 1re circonscription d'Autun. En 1932 il est élu pour un troisième mandat.

En 1935, il est ministre des Pensions dans le 4e cabinet Laval (7 juin 1935 au 22 janvier 1936).

Il est élu sénateur en 1935.

Le 10 juillet 1940, il vote les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. Dénoncé par le sous-préfet d'Autun pour ses positions patriotiques, il est arrêté le 17 juin 1944 et déporté le 15 juillet à Theresienstadt.

Après la guerre il reprend son engagement politique. Il est sénateur jusqu'en 1968, conseiller général jusqu'en 1964.

Mandats[modifier | modifier le code]

  • Député radical de Saône-et-Loire de 1924 à 1936
  • Sénateur de Saône-et-Loire de 1936 à 1940 et de 1948 à 1958
  • Ministre des Pensions du 7 juin 1935 au 24 janvier 1936 dans le gouvernement Pierre Laval (4)

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Henri Maupoil », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Maupoil Henri », sur Sénar.fr (consulté le 17 novembre 2016)
  2. Alain Monnet, La Saône-et-Loire sous la quatrième République 1946-1958, Le Creusot, JYB r Repro, (ISBN 978-2-918847-01-4), p. 203-205
  3. « Henri Maupoil », sur Assemblée nationale.fr (consulté le 17 novembre 2016)
  4. Il est élu au quotient avec 20.570 suffrages, sur la liste d'union des gauches. Cinq listes étaient en présence : la liste du bloc ouvrier paysan, la liste socialiste, la liste d'union des gauches, la liste de concentration républicaine et la liste d'alliance républicaine.

Liens externes[modifier | modifier le code]