Henri Kubnick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henri Kubnick
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
Pseudonymes
Georges Montclar
Pierre Dartel
Henri DoracVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour

Henri Kubnick, né le , mort le à Saint-Rémy (Saône-et-Loire), est un parolier, un producteur de radio et un écrivain français.

Il avait épousé Michèle Wargnier (née en 1943), Miss France 1961.

Le parolier[modifier | modifier le code]

Henri Kubnick débute dans la chanson en 1941 en écrivant les paroles de Si tu revois Paris chantées par Alibert sur une musique de Vincent Scotto. En 1944 débute une fructueuse collaboration de plusieurs années avec Henri Bourtayre (Feu follet, Une fleur sur l'oreille, Chanson grise, chanson rose). Un des plus gros succès d'Henri Kubnick est Le Porte-bonheur (musique de Louis Gasté), interprété par Jacques Hélian. Citons aussi, interprétées par Jacques Hélian et Ginette Garcin, Le p'tit cousin (1946) et Les jeunes filles de bonne famille (1947), toutes deux en collaboration avec Guy Lafarge.

L'homme de radio[modifier | modifier le code]

En ce qui concerne la radio, Henri Kubnick a débuté au Poste Parisien avec l'émission Les incollables, mais est surtout connu pour avoir créé Le jeu des 1000 francs qu'il a lui-même animé pendant deux ans avant Maurice Gardett, Albert Raisner, Roger Lanzac, Pierre Le Rouzic, Lucien Jeunesse, et qui bat des records de longévité sur France Inter avec plus de 60 années d'existence. À sa création, le jeu s'appelait 100 000 francs par jour, puisqu'on était sous les anciens francs.

Henri Kubnick a animé un autre jeu radiophonique sur Paris Inter dans les années 1955 : Échec au public, le dimanche matin. Les auditeurs essayaient de coller l'orchestre de Jacques Breux en lui faisant deviner des chansons dont le titre était déguisé sous forme de calembour.

Il a aussi été l'animateur de l'émission du Joyeux circus (avec Roger Lanzac).

Il est évoqué dans le 156e des 480 souvenirs cités par Georges Perec dans Je me souviens.

L'écrivain[modifier | modifier le code]

Ouvrages romanesques historiques[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur d'ouvrages romanesques historiques tels que Le Diable dans la ville en 1978, La Dame du Roi, Bertrade de Montfort en 1986, La Grande Déesse en 1982, Dji la Magicienne en 1984, Les Mémoires de la Bastille en 1989, Échec à Napoléon ou la conspiration de Malet en 1959, En suivant la Pucelle, avec les compagnons de Jeanne d'Arc en 1959, Le Roi Soleil au clair de lune en 1960, Farces et mystifications de l'Histoire en 1971, Charcot et les expéditions polaires en 1940, les Frères Lumière en 1938, La Grande Peur de l'an 2000 (Albin Michel, 1976 puis Marabout, 1977), Les Mémoires de la Bastille, éditions Lattès, 1989.

Ouvrages humoristiques[modifier | modifier le code]

Il est également l'auteur d'ouvrages humoristiques tels que Vacances en Lidurie (éditions Pierre Horay)[1],[2] (Grand prix d'Humour en 1957), Les forçats du week end en 1967, Les délices des grands ensembles en 1969, Comment dresser son maître avec Yvette Bainville 1970, Potins et sourires de Fleurine sur Tige en 1940, Les faits divers de Lidurie en 1937, Histoires à dormir debout en 1948.

Il est également l'auteur de la pièce Viol au ralenti mise en scène Thiéry Bourcier (Compagnie Thiéry Bourcier Metz) en 1990.

Romans publiés sous pseudonyme[modifier | modifier le code]

Il est également l'auteur de romans tels que Diane des Arcs (en 2 tomes), et de Nathalie des beaux jours sous le pseudonyme de Georges Montclar. Il a également utilisé les pseudonymes Pierre Dartel et Henri Dorac.

Livres pour enfants[modifier | modifier le code]

On lui doit encore des livres pour enfants en collaboration avec Jean Nohain Friquet pilote de ligne en 1937, Les Voyages de Marco Polo en 1938 (éditions Gründ), Aventures d'autrefois en 1937 (édition SPES Paris), Friquet sur sa locomotive, Le Cirque 1938, Des soldats en 1938, Le Beau Navire 1938, Nuit au zoo, Le Tour du monde de Magellan 1938, Histoire du Lyonnais racontée à la jeunesse par Henri Kubnick et Jacques Liozu (éditions Gründ).

Henri Kubnick est mort accidentellement sur l'autoroute du Soleil le .

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Lidurie, pays imaginaire dans lequel nous transportait une équipe de comiques via les ondes de France-Inter (ou sur Paris-Inter, ou France 1 ?) chaque dimanche matin un peu dans le style que nous avons connu bien des années plus tard avec Rien à cirer de Laurent Ruquier
  2. http://www.noosfere.org/icarus/livres/niourf.asp?numlivre=2146563446