Henri Janne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri Janne
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Sénateur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique

Henri Janne (Ixelles, - ) était un sociologue et un homme politique belge socialiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il obtient en 1932 un diplôme de docteur en philosophie et lettres, orientation histoire des religions, à l'Université libre de Bruxelles[1].

Il a été professeur à l'Université libre de Bruxelles et directeur de l'Institut de Sociologie Solvay. Il a été Recteur de l'ULB (1956-1959)[1]. Il a été le co-fondateur en 1958 de l'Association internationale des sociologues de langue française (AISLF), avec Georges Gurvitch[2].

Il est président du Conseil national du travail (1959-1961)[1]. Il est ministre de l'éducation et de la culture (1963-1965) dans le gouvernement Lefèvre[1].

Il est membre de l'Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique (1965) et président de cette Académie (1973)[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • L'Antialcibiade ou la Révolution des faits, les problèmes de l'heure, nouvelles perspectives sur le monde d'après-guerre, Bruxelles, Office de publicité, 1946[3].
  • Henri Janne et Jean Morsa, Sociologie et politique sociale dans les pays occidentaux, Bruxelles, Université libre de Bruxelles, Institut de sociologie Solvay, 1962.
  • Henri Janne, Jean Morsa, Nicole Delruelle et Jacques Coenen, Technique, développement économique et technocratie, Bruxelles, Université libre de Bruxelles, Institut de sociologie, 1963.
  • Le Système social. Essai de théorie générale, Éditions de l'université de Bruxelles, 1968[4].
  • Le temps du changement, Verviers, Marabout Université, 1971.
  • Henri Janne et Lucien Géminard, Les besoins en matière d'éducation du groupe d'âge 16-19 ans, Strasbourg, Conseil de la coopération culturelle, Conseil de l'Europe, 1973[3].
  • Henri Janne et Bertrand Schwartz, Le développement européen de l'éducation permanente, Bruxelles, Commission des Communautés européennes, 1976.
  • Henri Janne et Torsten Husén, Égalité des chances d'accès à l'enseignement : deux points de vue, Paris, Institut d'éducation de la Fondation européenne de la culture, 1981[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Henri Janne », sur aislf.org (consulté le 23 août 2017)
  2. Claude Javeau, « Henri Janne aurait cent ans », Cahiers internationaux de sociologie, no 125,‎ , p. 377–378 (ISSN 0008-0276, lire en ligne)
  3. a, b et c « Henri Janne (1908-1991) - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le 23 août 2017)
  4. « Henri Janne », sur larousse.fr (consulté le 31 janvier 2016).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

R. Henrion, "Éloge. Henri Janne (1908-1991)", Bulletin de la Classe des Lettres, Académie royale de Belgique, 6e série, t.3, 1992, p.317-322.

R. Henrion et M. Bolle De Bal, "Notice sur Henri Janne", Annuaire de l'Académie royale de Belgique, vol.160, Bruxelles, 1994, p.117-149.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Interview sur le 30e anniversaire de l'Office national des vacances ouvrières (Journal télévisé du 16/12/1967)

Notice sur le site de l'Académie