Henri Janne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri Janne (Ixelles, 20 février 1908 - 25 octobre 1991) était un sociologue et un homme politique belge socialiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il obtient en 1932 un diplôme de docteur en philosophie et lettres, orientation histoire des religions, à l'Université libre de Bruxelles[1].

Il a été professeur à l'Université libre de Bruxelles et directeur de l'Institut de Sociologie Solvay. Il a été Recteur de l'ULB (1956-1959)[1]. Il a été le co-fondateur en 1958 de l'Association internationale des sociologues de langue française (AISLF), avec Georges Gurvitch[2].

Il est président du Conseil national du travail (1959-1961)[1]. Il est ministre de l'éducation et de la culture (1963-1965) dans le gouvernement Lefèvre[1].

Il est membre de l'Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique (1965) et président de cette Académie (1973)[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • L'Antialcibiade ou la Révolution des faits, les problèmes de l'heure, nouvelles perspectives sur le monde d'après-guerre, Bruxelles, Office de publicité, 1946[3].
  • Henri Janne et Jean Morsa, Sociologie et politique sociale dans les pays occidentaux, Bruxelles, Université libre de Bruxelles, Institut de sociologie Solvay, 1962.
  • Henri Janne, Jean Morsa, Nicole Delruelle et Jacques Coenen, Technique, développement économique et technocratie, Bruxelles, Université libre de Bruxelles, Institut de sociologie, 1963.
  • Le Système social. Essai de théorie générale, Éditions de l'université de Bruxelles, 1968[4].
  • Le temps du changement, Verviers, Marabout Université, 1971.
  • Henri Janne et Lucien Géminard, Les besoins en matière d'éducation du groupe d'âge 16-19 ans, Strasbourg, Conseil de la coopération culturelle, Conseil de l'Europe, 1973[3].
  • Henri Janne et Bertrand Schwartz, Le développement européen de l'éducation permanente, Bruxelles, Commission des Communautés européennes, 1976.
  • Henri Janne et Torsten Husén, Égalité des chances d'accès à l'enseignement : deux points de vue, Paris, Institut d'éducation de la Fondation européenne de la culture, 1981[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Henri Janne », sur aislf.org (consulté le 23 août 2017)
  2. Claude Javeau, « Henri Janne aurait cent ans », Cahiers internationaux de sociologie, no 125,‎ , p. 377–378 (ISSN 0008-0276, lire en ligne)
  3. a, b et c « Henri Janne (1908-1991) - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le 23 août 2017)
  4. « Henri Janne », sur larousse.fr (consulté le 31 janvier 2016).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

R. Henrion, "Éloge. Henri Janne (1908-1991)", Bulletin de la Classe des Lettres, Académie royale de Belgique, 6e série, t.3, 1992, p.317-322.

R. Henrion et M. Bolle De Bal, "Notice sur Henri Janne", Annuaire de l'Académie royale de Belgique, vol.160, Bruxelles, 1994, p.117-149.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Interview sur le 30e anniversaire de l'Office national des vacances ouvrières (Journal télévisé du 16/12/1967)

Notice sur le site de l'Académie