Henri Groulx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Henri Groulx
Illustration.
Fonctions
Secrétaire de la province de Québec
Prédécesseur Charles-Auguste Bertrand
Successeur Hector Perrier
Député de Montréal-Outremont
Prédécesseur Nouvelle circonscription
Successeur Georges-Émile Lapalme
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Montréal
Date de décès (à 64 ans)
Lieu de décès Outremont
Nationalité Canadienne
Parti politique Parti libéral du Québec
Profession Pharmacien

Henri Groulx (né le à Montréal, mort le à Outremont) est un pharmacien et homme politique québécois. Il a été député de la circonscription de Montréal-Outremont à l'Assemblée législative du Québec de 1939 à 1952 et ministre dans le second gouvernement Godbout de 1939 à 1944.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Henri Groulx est le fils de Fabien Groulx, boucher, et d'Agnès Lalonde[1]. Il étudie au collège Mont-Saint-Louis, au collège Saint-Laurent et à l'université Laval à Montréal[1]. Il obtient une licence en pharmacie en 1914[1]. Il épouse Marguerite Mercure le 7 avril 1920 à Outremont.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il est propriétaire d'une pharmacie[1]. Il est président de l'Association pharmaceutique de la province de Québec de 1932 à 1934[1]. Il est président de la Commission scolaire des écoles catholiques de Saint-Viateur-d'Outremont de 1935 à 1937[1].

Lors de l'élection générale québécoise de 1939, il est candidat du Parti libéral et est élu député de la circonscription de Montréal-Outremont à l'Assemblée législative du Québec[2]. Dans le second gouvernement Godbout, il est secrétaire de la province du 8 novembre 1939 au 16 octobre 1940, ministre de la Santé du 8 novembre 1939 au 13 mai 1941, ministre du Bien-être social du 16 octobre 1940 au 13 mai 1941, puis ministre de la Santé et du Bien-être social du 13 mai 1941 au 30 août 1944[1]. Lors de l'élection générale de 1944, il est réélu député de Montréal-Outremont[2], mais le Parti libéral perd le pouvoir et il siège donc désormais dans l'opposition. Il est réélu député à l'élection générale de 1948[2]. Il est réélu député à l'élection générale de 1952[2] mais il meurt le soir de l'élection[1].

Il est inhumé dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges le 21 juillet 1952[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i « Henri GROULX (1888-1952), Biographie » — Notice biographique sur le site de l'Assemblée nationale (page consultée le 22 juillet 2013)
  2. a b c et d Les résultats électoraux depuis 1867, Montréal-Outremont, sur le site de l'Assemblée nationale (page consultée le 22 juillet 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Fiche sur le site de l'Assemblée nationale du Québec