Henri Groulx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Henri Groulx
Illustration.
Fonctions
Secrétaire de la province de Québec
Prédécesseur Charles-Auguste Bertrand
Successeur Hector Perrier
Député de Montréal-Outremont
Prédécesseur Nouvelle circonscription
Successeur Georges-Émile Lapalme
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Montréal
Date de décès (à 64 ans)
Lieu de décès Outremont
Sépulture Cimetière Notre-Dame-des-Neiges
Nationalité Canadienne
Parti politique Parti libéral du Québec
Profession Pharmacien

Henri Groulx (né le à Montréal, mort le à Outremont) est un pharmacien et homme politique québécois. Il a été député de la circonscription de Montréal-Outremont à l'Assemblée législative du Québec de 1939 à 1952 et ministre dans le second gouvernement Godbout de 1939 à 1944.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Henri Groulx est le fils de Fabien Groulx, boucher, et d'Agnès Lalonde[1]. Il étudie au collège Mont-Saint-Louis, au collège Saint-Laurent et à l'université Laval à Montréal[1]. Il obtient une licence en pharmacie en 1914[1]. Il épouse Marguerite Mercure le à Outremont.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il est propriétaire d'une pharmacie[1]. Il est président de l'Association pharmaceutique de la province de Québec de 1932 à 1934[1]. Il est président de la Commission scolaire des écoles catholiques de Saint-Viateur-d'Outremont de 1935 à 1937[1].

Lors de l'élection générale québécoise de 1939, il est candidat du Parti libéral et est élu député de la circonscription de Montréal-Outremont à l'Assemblée législative du Québec[2]. Dans le second gouvernement Godbout, il est secrétaire de la province du au , ministre de la Santé du au , ministre du Bien-être social du au , puis ministre de la Santé et du Bien-être social du au [1]. Lors de l'élection générale de 1944, il est réélu député de Montréal-Outremont[2], mais le Parti libéral perd le pouvoir et il siège donc désormais dans l'opposition. Il est réélu député à l'élection générale de 1948[2]. Il est réélu député à l'élection générale de 1952[2] mais il meurt le soir de l'élection[1].

Il est inhumé dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges le [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i « Henri GROULX (1888-1952), Biographie » — Notice biographique sur le site de l'Assemblée nationale (page consultée le 22 juillet 2013)
  2. a b c et d Les résultats électoraux depuis 1867, Montréal-Outremont, sur le site de l'Assemblée nationale (page consultée le 22 juillet 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Fiche sur le site de l'Assemblée nationale du Québec