Henri Gourgouillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Henri Gourgouillon
Image dans Infobox.
Anonyme, Henri Gourgouillon,
Clermont-Ferrand, cimetière des Carmes.
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité
Maître
Monument des croisades (1898), Clermont-Ferrand, place de la Victoire.

Henri Jean Baptiste Gourgouillon né à Olliergues (Puy-de-Dôme) le et mort à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) le est un sculpteur français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri Gourgouillon reçoit un enseignement artistique dès 1871 dans l'atelier du sculpteur clermontois Jean Monbur. Il est aussi élève de Jean-Baptiste Chalonnax. Il devient professeur de dessin et de modelage à l'école départementale d'architecture de Volvic à partir de 1884 et à l'école des arts et métiers de Clermont-Ferrand.

Il est membre de la Société des artistes français.

Il est inhumé au cimetière des Carmes de Clermont-Ferrand (allée 9, no 380)[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bertelle, « Généalogie de Henri Gourgouillon », Le Gonfanon, n°54, Argha.
  2. Bertrand Beyern, Guide des tombes d'hommes célèbres, Paris, Le cherche midi, , p. 129.
  3. « Monument des croisades, fontaine surmontée de la statue du pape Urbain II – Clermont-Ferrand », notice sur e-monumen.net.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Géraldine Lavigne, Henri Gourgouillon 1858-1902 : vie et œuvre d'un sculpteur dans la seconde moitié du XIXe siècle, mémoire de maîtrise d'histoire de l'art, Clermont-Ferrand 2, 1991.

Liens externes[modifier | modifier le code]