Henri Goelzer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri Goelzer
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
EsprelsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Henri Jules Ernest Gœlzer (né le 29 septembre 1853 à Beaumont-le-Roger dans l'Eure ; mort le 1er août 1929 à Esprels en Haute-Saône) est un latiniste français, qui a enseigné au Prytanée militaire et a été professeur de grammaire et de philologie à la Faculté des lettres de l'Université de Paris. Il a été directeur de l'association Guillaume-Budé, et membre de l'Académie des inscriptions et belles lettres (1923).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Grammaticæ in Sulpicium Severum observationes potissimum ad vulgarem latinum sermonem pertinentes (1883), thèse de doctorat, Université de Paris
  • Étude lexicographique et grammaticale de la latinité de saint Jérôme (1884)
  • Dictionnaire latin-français (1893), Paris, éd. Garnier frères
  • Grammaire comparée du grec et du latin, syntaxe, Othon Riemann et Henri Goelzer, Librairie Armand Colin, Paris, 1897.
  • Grammaire comparée du grec et du latin, phonétique et étude des formes, Othon Riemann et Henri Goelzer, Librairie Armand Colin, Paris, 1901.
  • Le latin de saint Avit, évêque de Vienne (450?-526?) (1909), Paris, éd. Félix Alcan
  • (en coll. avec Eugène Benoist) Dictionnaire français-latin (1886 ; 5e éd. 1906), et Nouveau dictionnaire français-latin : rédigé d'après les meilleurs travaux de lexicographie latine, parus en France et à l'étranger et particulièrement d’après les grands dictionnaires de Forcellini, de Georges, de Freund et de Klotz (1922), Paris, éd. Garnier frères
  • éditions et traductions de Tacite (aux éditions des Belles-Lettres)
    • Annales (1921)
    • Histoires (Historiæ) (1923)
    • Dialogue des orateurs. Vie d'agricola. La Germanie (1922), 209 p.
  • éditions et traductions de Virgile (aux éditions des Belles-Lettres)
    • Bucoliques. Géorgiques. Enéide (1895), Paris, éd. Garnier
    • Énéide : (Chants 1, 2 et 3) ; édition à l'usage de la classe de quatrième (1916)

Sources[modifier | modifier le code]

  • C. Charle, Les Professeurs de la Faculté des lettres de Paris (1809-1939), Paris, Éditions du CNRS-INRP, , 2 vol., 182 + 218 pages

Liens externes[modifier | modifier le code]