Henri Giraud (aviateur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Henri Giraud
Image dans Infobox.
Altiport Henri Giraud de l'Alpe d'Huez
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
La Tronche
Nom de naissance
Henri Philippe Jean François Giraud
Nationalité
Activité

Henri Giraud (né le à Marcollin[1] et mort le à La Tronche[2]) est un aviateur français et une figure légendaire du vol de montagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fondateur de l’aéro-club de l'Oisans qu’il dédie à l’aviation de montagne, Henri Giraud cumule plus de 40 000 heures de vol. Formé par le Suisse Hermann Geiger, il se spécialise dans les atterrissages sur glaciers et terrains en altitude (100 000 atterrissages en montagne), effectuant ainsi des dizaines de sauvetages[3].

Le , il pose son Choucas F-BAYP au sommet du mont Blanc sur un « terrain » de 20 mètres de long[3]. Il s'est aussi posé sur le mont Aiguille en 1957.

Ses nombreux exploits (illégaux jusqu’alors) sont à l’origine d’une réglementation du vol en montagne (loi du ) et de la qualification de pilote de montagne.De caractère insoumis, résistant durant la 2° guerre, il restera allergique aux règlementations et instruments de navigations, traversant la France « à vue », avec une carte Michelin sur les genoux. Il quittait les stations en altitude où il enseignait, généralement L'Alpe d’Huez, de préférence « après le coucher du soleil », en demandant à son épouse de venir éclairer avec les phares de sa voiture l’entrée de piste du terrain du Versoud pour lui permettre de se poser la nuit venue. Et s’il se trouvait « au dessus de la couche », il connaissait tellement bien ses montagnes qu’il faisait son « alignement de descente » par rapport aux sommets environnants et traversait les nuages en calant le manche par rapport à ses genoux ! ! ! Les pilotes apprécieront.

Il finit sa carrière sur son fameux Jodel D 140 R « Abeille » F-BOPT à bord duquel il fit découvrir les merveilles du vol de montagne à des centaines de touristes et d’élèves.

Hommage[modifier | modifier le code]

L'altiport de l'Alpe d'Huez porte son nom.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « AVIATEURS LYONNAIS - », sur www.ansoraa-69-42.fr (consulté le )
  2. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  3. a et b « Henri GIRAUD », sur www.flight-system.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]