Henri Génès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gênes (homonymie).
Henri Génès
Nom de naissance Henri Gabriel Sylvestre Genebès
Naissance
Tarbes (Hautes-Pyrénées, France)
Nationalité Drapeau de France Français
Décès (à 86 ans)
Saint-Cloud (Hauts-de-Seine, France)
Profession Acteur

Henri Génébés, dit Henri Génès, né le à Tarbes et mort le à Saint-Cloud, est un acteur, chanteur et humoriste français.

Il est le mari de l'actrice Jeannette Batti.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire du Sud-Ouest de la France, il commence une carrière cinématographique dans les années 1940 et mène une active carrière de chanteur fantaisiste, d'acteur de théâtre et d'opérette, avec son épouse Jeannette Batti. Jusqu'en 1957, il obtient un succès croissant grâce à des titres de chansons comiques, mais alors qu'il est au sommet de sa popularité[1], il est victime d'une attaque cérébrale et doit s'absenter de la scène et des studios de 1958 à 1963. Il ne parviendra plus ensuite à décrocher des rôles importants au cinéma, préférant collectionner les apparitions en clin d'œil. Il se produit aussi volontiers dans des seconds rôles à la télévision. À partir des années 1990, il abandonne les plateaux de cinéma et prend définitivement sa retraite. Il repose à Neuilly-Sur-Seine, au nouveau cimetière.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Le Sultan
  • Le facteur de Santa Cruz
  • La Tantina de Burgos
  • Le Casino de Plougastel
  • Ben Dupont
  • Le Cabanon
  • La pizzeria de Napoli
  • Fatigué de naissance
  • El Coryza
  • La Vaca Maladiva
  • Sidi Bel Abbes (Tango)
  • Hector (Slow)
  • Tantina de Burgos (Tango)
  • 1962 : Mao Tse Twist
  • 1971 : Les Minets de la plage (en duo avec Jean Lefebvre)
  • 1975 : Le gros... Codile
  • 1975 : On bricole

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Guide du concert et du disque, numéro 174, 1957, page 376 : « On ne parle plus que d'Henri Génès. »

Liens externes[modifier | modifier le code]