Henri Farbos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri Farbos
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
Mont-de-MarsanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Henri Farbos (Mont-de-Marsan, - Mont-de-Marsan, ) est un industriel et pilote français, fondateur de l'Aéro-club des Landes à Mont-de-Marsan en 1928.

Présentation[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Son père se nomme Bertrand-Joseph Farbos, industriel, et sa mère, Jeanne-Bernard-Marie Périssé.

De son union, le avec Caroline-Eugénie Léglise, Henri Farbos a quatre enfants, Raymond, Jacqueline, Bernard, Jean-Loup. Ses fils Raymond, puis Jean-Loup lui succèdent à la direction des Établissements Veuve Joseph Farbos. Les activités résineuses sont alors remplacées par les produits pétroliers.

Carrière dans l'industrie[modifier | modifier le code]

Le jeune Henri Farbos fait ses études au lycée Victor-Duruy à Mont-de-Marsan, puis à l’École nationale supérieure de chimie et de physique de Bordeaux, séjourne en Angleterre puis travaille dans l’entreprise familiale. Son père s’était associé à Alexandre Durou qui, en 1850, avait créé une exploitation de produits résineux. À sa mort, l’affaire prend le nom des Etablissements Veuve Joseph Farbos et garde la même dénomination lorsque Henri Farbos en prend la direction.

Deux usines traitent la gemme pour la fabrication de tous ses composants : essence de térébenthine, colophane, brai, goudrons. Il adjoint ensuite le commerce du bois, du charbon et de produits métallurgiques.

Carrière dans l'aviation[modifier | modifier le code]

Durant la Première Guerre mondiale où il sert dans l’Armée d'Orient, il constate toutes les possibilités de l’aviation, découverte encore récente à l'époque. En 1928, il obtient son brevet de pilote à Villacoublay, où il rencontre Hélène Boucher qui sera la première boursière de l’Aéro-club des Landes récemment créé près de l’hippodrome des Grands Pins de Mont-de-Marsan.

Dès lors, Henri Farbos consacre beaucoup de son temps et de son énergie à promouvoir ce sport. En même temps, l’Aéro-club des Landes offre la possibilité d’organiser la défense contre les incendies de forêt, l’avion permettant de les détecter et de créer une équipe de secours dans le département. Henri Farbos crée aussi une école de mécaniciens et de pilotes. Grâce à l’aide du conseil général des Landes qui accorde en 1930 une subvention et une aide pour l’achat d’un avion, l’Aéroclub développe ses activités. Henri Farbos sait communiquer sa passion et recrute des adeptes ; à son avion personnel, d’autres s’ajoutent.

En 1934, il décide d’installer un véritable aérodrome inauguré par le ministre général Victor Denain. L’école de pilotage forme des aviateurs et des aviatrices dont deux deviennent célèbres, Hélène Boucher et Andrée Dupeyron. Elles suivent ainsi les traces d’Adrienne Bolland qui séjourne fréquemment à Mont-de-Marsan. En 1938, afin de faciliter la formation des pilotes, il fonde la coupe des Ailes[1].

Carrière dans l'administration[modifier | modifier le code]

Henri Farbos est aussi un administrateur. Pendant 30 ans, il siège comme adjoint au maire de Mont-de-Marsan. Il est président du Rotary Club, du Stade montois, du bureau d’aide sociale, membre de la Chambre de commerce et d'industrie des Landes, du conseil d’administration de la Caisse des Allocations familiales, conseiller de la Banque de France[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Jacques Taillentou, Almanach du landais 2008, éditions CPE, p 78
  2. Notice de Francine Daudigeos, extraite du Dictionnaire biographique, Mémoire des Landes, 1991