Henri Derycke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri Derycke
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Distinction
Prix de Rome ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Henri-Paul Derycke, né le à Roncq dans le Nord et mort en 1998 est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études aux Beaux-Arts de Tourcoing, il est élève de l'école normale supérieure des Beaux-Arts de Paris, dans l'atelier d'Auguste Janniot, de 1948 à 1952. Cette année-là, il est lauréat du Prix de Rome de sculpture le , puis est pensionnaire de la Villa Médicis de 1953 à 1956. il enseigne la sculpture pendant plus de trente ans aux écoles académiques de Valenciennes entre 1960 et 1994. Il obtient le Prix Susse en 1966. Il est enterré au Cimetière Saint-Roch (Valenciennes)[1].

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

  • Amboise, Monument aux morts, 1971, sur l'île de la Loire (dépôt de l’État).
  • Avesnes-lez-Aubert, collège, Arbre sphinx, sculpture en fonte de fer intitulée.
  • Courrières, Hôtel de ville, Mémorial aux martyrs du , 1964, bas-relief en bronze.
  • Croix, Collège Boris Vian, sculpture en ronde-bosse en fonte de fer.
  • Denain, Hôtel de ville, Les Méandres de la vie, tapisserie.
  • Denain, Musée d'Archéologie et d'Histoire Locale, Buste d'Henri Fievez, bronze.
  • Iwuy, Collège Jean Moulin, Hommage à Jean Moulin, sculpture en ronde bosse, en fonte de fer.
  • Linselles, "Virgo Potens" sculpture de la chapelle du Triez.
  • Lomme, C.E.G. Georges Sand, Nopal II, sculpture en pierre de Vassens.
  • Marly, C.E.T., Végétations géométriques, ensemble sculpté en pierre de Vassens en ronde bosse.
  • Mons-en-Barœul, collège, Le Nopal, sculpture en ronde-bosse en pierre de Savonnière.
  • Paris, École Nationale Supérieure des Beaux-Arts, Cérès, 1952, bas-relief en plâtre
  • Raismes (Autoroute A23, à hauteur de la sortie 5, Saint-Amand-les-Eaux-Tournai), Totem.
  • Roncq, école maternelle Pauline Kergomard, L'Arbre de la connaissance, 1953, bas-relief en pierre.
  • Roubaix, Collège Jean-Jacques Rousseau (bâtiment détruit), Nopal, sculpture en ronde bosse en cuivre martelé et soudé.
  • Saint-Amand-les-Eaux, place Jean Jaurès, Buste de Jean Jaurès, 1960, pierre.
  • Saint-Pol-sur-Mer, École primaire Vancauwenberghe
  • Solesmes, C.E.S., Sextant, sculpture en acier corten ancrée dans un massif en béton enterré.
  • Valenciennes, place du Neufbourg, La Vénus moderne ou Fleur de la mémoire, bronze.
  • Villeneuve d'Ascq, Collège Arthur-Rimbaud, Structures perpendiculaires, 1968, acier Corten.
  • Wattrelos, collège, Structures perpendiculaires, sculpture en acier Corten.
  • Yamassoukro (Côte d'Ivoire), Béliers en bronze plaqué d'or pour le palais présidentiel.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1963 : Biennale de Paris, il expose "Eternelle rencontre", 1963 (plâtre patiné, 200 x 90 x 40).
  • 1966 : Deuxième Biennale internationale de sculpture contemporaine « Formes Humaines », au musée Rodin à Paris.
  • 1968 : Troisième Biennale internationale de sculpture contemporaine « Formes Humaines », au musée Rodin à Paris.
  • 2011 : Maison quercitaine de Nouvelle-Zélande, Le Quesnoy[2].
  • 2014 : Galerie Picasso, Denain.

Citations[modifier | modifier le code]

"Si la spiritualité c'est percevoir l'invisible, toucher l'improbable, l'Art c'est matérialiser le vide, pour voir, sentir et écouter. C'est rendre visible l'invisible." Henri Derycke.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Martine Kaczmarek- La Voix du Nord -édition du 15 novembre 2009 - page 44
  2. Article La Voix du Nord du 20/05/2011

Liens externes[modifier | modifier le code]