Henri Crisafulli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henri Crisafulli
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités

Henri Xavier François Pierre Crisafulli, né à Naples le et mort à Paris le , était un dramaturge et romancier français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Crisafulli fit ses études à Paris au collège Charlemagne, comme élève de l’institution Massin. Il débuta au théâtre en 1855. Il a publié, en outre, en collaboration avec Gustave Aimard, une série de romans intitulés. Il a également traduit du hollandais. Il est inhumé au cimetière Montmartre.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • César Borgia, avec Édouard Devicque, Théâtre de l'Ambigu en 1855 ;
  • Marie Stuart en Écosse, avec Édouard Devicque, Ancien Cirque, en 1856 ;
  • Les Deux Faubouriens, avec Édouard Devicque, 1857 ;
  • Girofle Giroflà, avec Édouard Devicque, 1858
  • Ernest Ramel, avec Édouard Devicque, Théâtre du Vaudeville, 1861 ;
  • Le Démon du jeu, Théâtre du Gymnase, 1863 ;
  • Mr et Mme Fernel, tiré du roman de Louis Ulbach, Vaudeville, 1864 ;
  • Le Passé de M. Jouanne, Gymnase, 1865 ;
  • Le Fou d’en face, comédie en un acte, 1866 ;
  • La Chouanne, tiré du roman de Paul Féval, Ambigu, 1867 ;
  • Les Loups et les Agneaux, comédie en 5 actes, 1868 ;
  • Autour du lac, comédie en un acte, 1869 ;
  • Les Postillons de Fougerolles, drame en 5 actes, 1873 ;
  • La Falaise de Penmarck, drame en 5 actes, 1873 ;
  • L’Idole, drame en 4 actes, 1875 ;
  • L’Affaire Coverley, drame en cinq actes, 1876 ;
  • Lord Harrington, comédie en cinq actes ;
  • Les Petites Lionnes, comédie en trois actes, avec Paul Sipière, 1879 ;
  • Le Petit Ludovic, comédie en trois actes, avec Victor Bernard, 1879 ;
  • Le Bonnet de coton, comédie en cinq actes, avec Victor Bernard, 1881 ;
  • Les Noces d’argent, en trois actes, avec Victor Bernard, 1881 ;
  • Une perle, pièce en trois actes, 1887 ;
  • Le Vertigo, opéra-bouffe avec Henry Bocage, 1883.

Nouvelles et romans[modifier | modifier le code]

  • Les Invisibles de Paris, avec Gustave Aimard, 5 vol., 1866-67 ;
  • Le Roi Marthe, Bureaux de l’administration du Figaro, Paris, 1872, in-8° ;
  • Les Compagnons de la lune, avec Gustave Aimard, Amyot, Paris, 1867, in-18.

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Max Avelaar, Van der Hoeven en Buys, Rotterdam, 1878, 2 vol.

Sources[modifier | modifier le code]