Henri Courtine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri Courtine
Henri courtine.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (88 ans)
Nationalité
Activités

Henri Courtine (né le 11 mai 1930) est un judoka français. Il est le premier et seul français 10e dan de judo.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri Courtine est un des premiers pionniers du judo français. Il est entré dans l'histoire du judo français le 10 décembre 2007 en devenant le premier tricolore honoré du titre de 10e dan par la FFJDA.

Né en 1930 à Paris, il rejoint Alger cinq ans plus tard, lorsque son père est nommé directeur des Galeries Barbès de cette ville. Il y pratique la natation avec plaisir (il dira plus tard : « Je n’étais pas doué. Ma densité musculaire (qui m’a bien aidé, par la suite, au judo) ne faisait pas bon ménage avec la flottabilité… »[1]). En 1946, sa famille retourne en métropole.

Il commence le judo à 18 ans à Paris, dans le club de Mikinosuke Kawaishi, situé au 10 bis rue du Sommerard, dans le quartier latin. Kawaishi est alors au Japon, dont il revient en 1950, année où Henri Courtine obtient sa ceinture noire. D'abord sous la férule de Kawaishi, puis se perfectionnant avec Shozo Awazu, Henri Courtine est, avec Bernard Pariset, le 3 mai 1956, le premier Français à participer à un championnat du monde au cours duquel il se classe 3e. En janvier 1968, ils deviennent les deux premiers Français à être honorés du 6e dan et sont promus 7e dan le 14 septembre 1975.

Toute sa vie sera consacrée au développement du judo et à l’innovation tant sur le plan de l’organisation, de la technique que de l’éthique. Ainsi, il multiplia la tenue de stages techniques et de formation de professeurs, faisant intervenir également Kawaishi. À ce titre, il instaure en 1972 à Beauvallon les « Colloques des hauts gradés ».

En 1966 jusqu’à 1972, il est nommé directeur technique national de la fédération française de Judo et Disciplines Associées alors qu’il devient en 1979 le directeur sportif de la fédération internationale de judo. Henri Courtine œuvra également pour la pérennité de la « Voie de la Souplesse » en multipliant les écrits ou en préfaçant nombre d’entre eux.

La reconnaissance vouée à Henri Courtine ainsi que Bernard Pariset se prolongea puisque tous deux accèdent au 8e dan le 31 mai 1985 et sont les premiers Français à être honorés du 9e dan le 9 décembre 1994.

C'est lors de la quatrième édition du tournoi qui s'est déroulé au mois de novembre 2003 à l'Espace loisirs de Vallauris que Henri Courtine alors 9e dan, a donné son nom au tournoi pour l'enfance handicapée qui se déroule toutes les années depuis 2000 .

Henri Courtine eut une brève carrière politique durant laquelle il fut adjoint au maire de Saint-Raphaël (Var), chargé de l'urbanisme, de 2002 à 2008. Aux élections municipales de 2008, il a décidé de ne pas se représenter pour un nouveau mandat.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

  • Championnats du Monde 1956 à Tokyo (Japon)
    • Médaille de bronze, monde Médaille de bronze en Toutes catégories

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

  • Championnats d'Europe 1952 à Paris (France)
    • Médaille d'or, Europe Médaille d'or
  • Championnats d'Europe 1954 à Bruxelles (Belgique)
    • Médaille d'argent, Europe Médaille d'argent en Toutes catégories
  • Championnats d'Europe 1955 à Paris (France)
    • Médaille d'argent, Europe Médaille d'argent des 3e dan
  • Championnats d'Europe 1957 à Rotterdam (Pays-Bas)
    • Médaille d'argent, Europe Médaille d'argent des 4e dan
  • Championnats d'Europe 1958 à Barcelone (Espagne)
    • Médaille d'or, Europe Médaille d'or en +80 kg
  • Championnats d'Europe 1959 à Vienne (Autriche)
    • Médaille d'or, Europe Médaille d'or des 4e dan
  • Championnats d'Europe 1962 à Essen (Allemagne)
    • Médaille d'or, Europe Médaille d'or en -80 kg (professeurs)
  • Championnats d'Europe par équipes
    • Médaille d'or, Europe Médaille d'or 1952, 1954, 1955, 1956

Championnats de France[modifier | modifier le code]

  • Championnats de France par équipes 1949
    • Médaille d'or Médaille d'or
  • Championnats de France Militaire 1951
    • Médaille d'or Médaille d'or
  • Championnats de France 1953
    • Médaille d'argent Médaille d'argent en Toutes catégories
  • Championnats de France 1954
    • Médaille d'or Médaille d'or en Toutes catégories
  • Championnats de France 1956
    • Médaille d'or Médaille d'or en Toutes catégories
  • Championnats de France 1958
    • Médaille d'or Médaille d'or en Toutes catégories
  • Championnats de France 1959
    • Médaille d'or Médaille d'or des 4e dan

Fonctions[modifier | modifier le code]

  • Directeur du CREPS de Boulouris (1987-1995)

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]