Henri Cordreaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri Cordreaux (né le à Bois-Colombes et mort le à Paris) est un homme de théâtre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parallèlement à des études de droit et de sciences politiques, il intègre en 1932 la troupe des Comédiens routiers de Léon Chancerel. Il y reste jusqu’à la guerre en 1939.

De juin 1940 à 1945, prisonnier dans un Oflag, il y mène une intense activité théâtrale. En 1942 il y retrouve Hubert Gignoux, un camarade des Comédiens routiers, avec qui il monte, entre autres spectacles, deux spectacles de marionnettes.

À son retour de captivité en juin 1945 il retrouve Hubert Gignoux avec qui il reprend au Studio des Champs-Élysées un des deux spectacles de marionnettes montés en captivité. Il est par ailleurs nommé instructeur national d’art dramatique auprès de la direction de la jeunesse et de l’éducation populaire. En 1947 il fonde, avec Hubert Gignoux, Yvette Cordreaux et trois autres comédiennes et comédiens, la Compagnie des Marionnettes des Champs-Élysées.

Désormais il restera toujours fidèle à l’esprit qui présida à la création du corps des instructeurs de l’éducation populaire en menant parallèlement une activité de création et une activité pédagogique en direction des amateurs.

Installé en 1951 à Alger, il y fonde en 1952 l’Équipe théâtrale d’Alger, une compagnie de théâtre itinérante aidée par la direction de la jeunesse et de l’éducation populaire, et reprend, au sein de cette dernière, son travail pédagogique d’instructeur national d’art dramatique. L’Équipe théâtrale d’Alger, structure légère et rustique, parcourt l’Algérie, dans les moindres petites villes. Cependant de 1954 à 1962, la guerre s’intensifiant, elle voit peu à peu son rayon d’action se restreindre aux seules grandes villes d'Algérie. Autour d'un noyau constitué d'Henri et Yvette Cordreaux et Jean Rodien, participeront, parmi d'autres, au travail de l’Équipe théâtrale : André Acquart, Jean-Pierre Ronfard, Philippe Dauchez.

Revenu en France en 1962, il poursuit son double travail de création et d’enseignement auprès des amateurs.

Auteur[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Henri Cordreaux - Fabrication du masque, préface de Léon Chancerel, Éditions Bourrelier, Paris, 1943.

Henri Cordreaux - Fabrication des accessoires de théâtre, Éditions Bourrelier, Paris, 1947.

(Collectif) La Revue Théâtrale, Numéro Spécial : Initiatives Françaises, no 31, 1955. Avec : Du Festival De Paris Au Théâtre Des Nations par A.-M. Julien, Le Théâtre D'Aujourd'Hui par A. Gintzburger, Théâtres Et Publics Algériens par H. Cordreaux, etc.