Henri Contet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri Contet, né le 8 mai 1904 à Anost (Saône-et-Loire) et mort le 14 avril 1998 à Paris, est un ingénieur, critique de cinéma, acteur, parolier et journaliste.

Il écrivait de nombreux textes de chanson pour de célèbres interprètes comme Édith Piaf, Yves Montand, Mireille Mathieu et Ute Lemper[1].

Chansons écrites pour Édith Piaf[modifier | modifier le code]

Sa rencontre avec Édith Piaf pendant la guerre lançait sa carrière d'auteur. Pour elle, il a écrit des chansons devenues célèbres comme Padam, Padam… (1953) et Le Noël de la rue.

Chansons pour d'autres interprètes d'après-guerre[modifier | modifier le code]

Après la Libération, Henri Contet écrivait des textes pour :

  • Simone Langlois : Un air d'accordéon (1947)
  • Léo Marjane : C'est pour ça, C'était écrit (1948)
  • Lucienne Delyle : Ça me suffit (1949), Le Monsieur aux lilas aussi interprété par André Claveau (1952), Ça marche (1953), Le Clocher de notre amour (1956), Au soleil de mai, Chanson vagabonde
  • Jacqueline François : Mademoiselle de Paris, Pour lui (1948), De temps en temps (1950)
  • Georges Guétary : Boléro (1949), Dans ma vie et Le Cœur en balançoire (1956), Si bien dans l’ombre
  • Yves Montand : Ce monsieur-là, Ma gosse et Ma petite môme (1948), Le Carrosse et Quand on se balade (1958)
  • John William : " le Bleu de l'été ( d'après : The green leaves of summer du film Alamo ) Si toi aussi tu m'abandonnes ( d'après Do not forsake me ô my darling du film : le train sifflera trois fois ( High noon ) -

Les « nouvelles voix »[modifier | modifier le code]

À la suite, Contet écrit des textes pour les interprètes récemment apparus vers la fin des années 1950 : Jacqueline Danno (Un vieux refrain), Pia Colombo (Cependant, Tique taque, Mon cœur est dans un nuage), Richard Anthony (C'est le jeu, 1959).

Devenu président de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, il avait moins de temps à consacrer à l'écriture de textes. Paraissaient cependant des chansons pour Josy Andrieu (Les Guitares de l'été, Deux enfants réunis), Michèle Torr (Mais la vie, c'est la vie), Frida Boccara (La Seine à Paris, 1961, L'Homme de lumière, 1962), Régine (Fais-moi danser) et Romuald (Cow-boy).

Il a aussi écrit pour Mireille Mathieu, Georgette Lemaire, Catherine Ribeiro, Ute Lemper, Mano Solo, Catherine Ringer et Arthur H.

Henri Contet disparut en 1998 à l'âge de 94 ans laissant derrière lui une quantité impressionnante de chansons, dont plusieurs font désormais partie du patrimoine.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frédérick Blais : « Contet, Henri » sur le site « Les auteurs et compositeurs de la chanson francophone », http://www.auteurscompositeurs.com/index.php?option=com_content&view=article&id=29&Itemid=56
  2. Doris Contet (épouse) : Biographie sur http://www.henricontet.com/pages/biographie.htm

Liens externes[modifier | modifier le code]