Henri Clamens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri Clamens
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nom de naissance
Henri Auguste ClamensVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Henri Clamens, né à Nîmes (Gard) le et mort aux Escaldes (Pyrénées-Orientales) le [1], est un peintre orientaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri Clamens est nommé pensionnaire de la Villa Abd el Tif dont il obtint le prix en 1930.

Il meurt prématurément au sanatorium des Esaldes en 1937. Sa trop brève carrière artistique n'en fait que plus apparaitre le chatoiement de ses toiles et gouaches peintes essentiellement en Algérie et au Maroc dans la région de Fès.

Jean Alazard dira de lui : « la vie si brève de Henri Clamens est un exemple que l'on doit méditer. Elle a été remplie par l'amour de la peinture et ennoblie par le sentiment du Divin. »

Ses œuvres sensibles et colorées, reflets de l'art décoratif français des années trente, sont particulièrement rares et prisées des collectionneurs.

Principales expositions[modifier | modifier le code]

  • 1932, Tunis, exposition artistique de l'Afrique Française
  • 1937, Alger, rétrospective posthume, Musée National des Beaux Arts
  • 1947, Berne l'Orient et l'Algérie dans l'art français aux XIXe et XXe siècles."

2009, Nîmes, "Du prix de Rome à l'orientalisme", rétrospective, Musée des Beaux-arts

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Élisabeth Cazenave, La Villa Abd-el-Tif, un demi-siècle de vie artistique en Algérie, 1907-1962, Association Abd el Tif, 1998, réimprimé en 2002, Prix Algerianiste 1999 (ISBN 2-9509861-1-0).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]