Henri Cabrol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cabrol.
Henri Cabrol
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Spécialité
Équipes

Henri Cabrol (dit Monsieur Finale, ou Riton, ou Le Joker) est un joueur de rugby à XV français, né le 12 février 1947 à Bize-Minervois, de 1,79 m pour 78 kg, occupant le poste d'arrière puis surtout de demi d'ouverture à l'AS Béziers. Son surnom lui vint des points capitaux -surtout de son extraordinaire pied gauche, capable d'une portée précise à 50 voire 60 mètres !- qu'il inscrivit si souvent pour son équipe (dont il fut le meilleur réalisateur), lors de l'ultime étape parisienne !

En 1972, il inscrivit l'intégralité des points de son équipe lors de la finale.
Il a passé 12 saisons en équipe première à l'ASB, pour un total de 194 matches en championnat, de 1967 à 1979.

C'est lui qui inscrivit en 1974, lors de la mémorable finale contre Narbonne, le drop victorieux à la dernière minute permettant à l'AS Béziers de remporter le bouclier de Brennus.

Par la suite il joua avec l'équipe italienne du Parme RFC de 1980 à 1981, et entraîna l'US Cognac en 1982. Il rejouera ensuite 4 saisons en division d'honneur avec l'US Murviel-lès-Béziers aux côtés d'Olivier Saïsset et d'Élie Vaquerin de 1983 à 1986, puis encore 2 saisons avec l'équipe B de l'ASB, en 1987 et 1988 !

Il a été interviewé par Henry Mouysset pour la rédaction d'un ouvrage relatant la vie de son club de toujours: On m'appelait Monsieur Finale, éd. Les Presses du Languedoc, publié en 2004 et préfacé par Raoul Barrière.

Son père (dit Ciseaux) a été champion de France juniors pour l'ASB en 1936.

Il a reçu la médaille d'or de la ville de Béziers en 1974.

Il tient un commerce (buraliste, puis restaurateur).

Club[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Champion de France en 1971, 1972, 1974, 1975, 1977 et 1978 (et capitaine de l'équipe fin 1978)
  • Challenge Yves Du Manoir en 1972, 1975 et 1977
  • Finaliste du championnat de France en 1976
  • Finaliste du challenge Yves du Manoir en 1973 et 1978
  • Meilleur réalisateur cumulé en finales du championnat en 1976 (36 pts), 1977 (44 pts) et 1978 (51 pts)
  • Meilleur réalisateur du championnat de France en 1970, 1971, 1972 (record: 204 pts), 1976, 1978
  • Meilleur buteur du championnat de France en 1970, 1971 (155 pts), 1972, 1973, 1976, 1978
  • Bouclier d'Automne en 1971, 1972 et 1978
  • Challenge Jules Cadenat en 1968, 1970, 1971, 1975, 1977 et 1978 (l'édition de 1978 devient un Trophée International, premier du genre en France !)
  • Champion du Languedoc avec l'US Murviel en 1986
  • Champion de France juniors en 1968
  • Champion de France militaire en 1967
  • Vice-champion de France juniors en 1966 et 1967
  • Champion du Languedoc juniors en 1964 et 1965
  • Coupe de l'Avenir juniors (équipe du Comité du Languedoc) en 1965
  • Champion du Languedoc cadets en 1963
  • Coupe Jules Coulon cadets en 1963

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Mouysset, « Henri Cabrol », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 536-537 (ISBN 978-2846211901)

Lien externe[modifier | modifier le code]