Henri Borde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Henri Borde
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Henri Borde, né le [1] à Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées) et mort le à Tarbes, est un peintre et sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri Borde se destine d'abord à la magistrature. Mais il abandonne les études de droit pour se consacrer à la peinture et à la sculpture, qu'il va étudier à Paris. Il commence à peindre en 1910, mais il est d'abord sculpteur et c'est sous le parrainage de Charles Despiau qu'il expose d'abord au Salon d'Automne. Préférant sa région aux fastes de la capitale, il s'installe à Tarbes, où il est professeur à l'école des Arts de la ville. Il réalise des commandes publiques : il peint les voûtes de la cathédrale, réalise la fontaine des allées à Tarbes, et le monument aux morts de Juillan. Ses nombreux dessins trahissent la recherche de formes propre au sculpteur. Sa vie se partage entre Tarbes, sa maison de campagne d'Ibos, et le Pays basque où il fait de fréquents séjours.

Sa peinture personnelle, marquée par le classicisme, trouve des accents modernes pour représenter les aspects variés de la Bigorre, tant dans les paysages que dans les scènes de genre qui atteignent souvent une simplicité monumentale.

Ses œuvres se trouvent dans les musées de Tarbes, de Pau et de Bayonne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • David Mata, Les artistes pyrénéens : Henri Borde, Pyrénées, numéro 176
  • David Mata, Michel Dieuzaide, Henri Borde, la Couleur souveraine, éditions Cairn, 2004, (ISBN 2912233895)
  • Gérald Schurr, Pierre Cabanne, Dictionnaire des Petits Maîtres de la peinture, 1820-1920, Paris, Éditions de l'Amateur, 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]