Henri Basset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Henri Basset
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 33 ans)
RabatVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Fratrie

Henri Basset, né à Lunéville le et mort à Rabat le , était un historien, orientaliste et linguiste français spécialiste de langue et littérature berbère.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de René Basset et frère aîné d'André Basset, Henri Basset entre en 1912 à l'École normale supérieure. Enseignant à l'École supérieure de langue arabe et de dialectes berbères à partir de 1916, il obtient son doctorat en 1920 à la faculté de Lettres d'Alger avec Essai sur la littérature des Berbères et Le culte des grottes au Maroc et est nommé la même année directeur-adjoint de l'Institut des hautes études marocaines.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Basset, Essai sur la littérature des Berbères, 1920 (Paris: Ibis press - Awal, 2001 (ISBN 2-910728-21-8))
  • Henri Basset, Le culte des grottes au Maroc, Alger: J. Carbonel, 1920 (Clichy: Éd. du Jasmin, 1999 (ISBN 2-912080-13-4))
  • J. Campardou, Henri Basset, "Graffiti de Chella", Hespéris I (1921), pp. 87-90, fig.
  • Henri Basset, "Les rites de la laine à Rabat", Hespéris II (1922), pp. 139-160
  • Henri Basset, Evariste Lévi-Provençal, Chella. Une nécropole mérinide, Paris, E. Larose, 1923
  • Henri Basset, "Deux pétroglyphes du Maroc Occidental, région des Zaer", Hespéris III (1923), pp. 141-145, 2 pl.
  • Henri Basset, "Le Nouveau manuscrit berbère : le Kitâb el-mawįẓa", Journal Asiatique 1923. I/299-303
  • Henri Basset, Henri Terrasse, "La tradition almohade à Marrakech: 1 °. À l'époque mérinide : La mosquée et le minaret de Ben Salîh. Le minaret de Moulay el Ksour : 2 °. À l'époque sa'dienne : La mosquée Mouassin", Hespéris VII (1927), pp. 287-345, fig., pl.
  • Henri Basset, Henri Terrasse, "Sanctuaires et forteresses almohades":"I. Tinmel : II. Les deux Kotobîya", Hespéris 4 (1924), pp. 9-2, 181-04; "III. Le Minaret de la Kotobîya", Hespéris V (1925), pp. 311-376; "III. Minaret de la Kotobiya (suite) : IV. Oratoire de la Kotobiya : V. Chaire de la Kotobiya : VI. Mosquée de la Qasba", Hespéris VI (1926), pp. 107-270; "Le ribât de Tît : Le Tasghîmout", Hespéris VII (1927), p. 117–171.
  • Henri Basset, Henri Terrasse, "Sanctuaires et forteresses almohades", Paris: Larose, 1932, VIII-483 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]