Henri-Lucien Doucet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Doucet.
Henri-Lucien Doucet
Henri-Lucien Doucet - Après le bal.jpg

Après le bal (1889), collection privée non localisée.

Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Distinctions

Henri-Lucien Doucet, né le à Paris[1] et mort le dans le 16e arrondissement de Paris[2], est un peintre et pastelliste français[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un inspecteur du chemin de fer de la Compagnie d'Orléans, Henri-Lucien Doucet étudie à l'École des beaux-arts dans les ateliers de Jules Joseph Lefebvre et Gustave Boulanger. Il remporte le grand prix de Rome en 1880[4]

Ses œuvres dépeignent surtout des scènes mondaines essentiellement parisiennes, dans un réalisme d'abord audacieux et qui s'assagit par la suite. Il se distingue aussi comme pastelliste pour ses portraits. Son tableau Après le bal (1889) est un sujet galant où on peut déceler une influence de l'Olympia d'Édouard Manet, peint plus de vingt-cinq ans plus tôt. Parmi ses portraits, on peut citer ceux de Célestine Galli-Marié en Carmen (1884, musée de Marseille[Lequel ?]), la Princesse Mathilde et Mes parents (1890, musées de Lyon[Lesquels ?]) ainsi qu'une Espagnole (musée de Pontoise), et celui de Betty[réf. nécessaire] du cabaret le Chat Noir en 1889.

Il reçoit une Médaille de première classe pour un pastel au Salon de 1889, et est décoré de la Légion d'honneur en 1891.

A sa mort, Henri-Lucien Doucet exerçait les fonctions de professeur de dessin à l'École polytechnique.

Œuvres dans les musées[modifier | modifier le code]

Carmen (1884), musée de Marseille[Lequel ?].

Élèves de Henri-Lucien Doucet[modifier | modifier le code]

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Paris, état-civil reconstitué.
  2. Archives de Paris, état-civil numérisé du 16e arrondissement, acte de décès No1410 de l'année 1895. Le peintre décède à son domicile situé 5 rue Lauriston.
  3. (en)Benezit
  4. Gallica, le Rappel

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :