Henri-Léon Gréber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Greber.
image illustrant un sculpteur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un sculpteur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Henri-Léon Gréber
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Formation

Henri Désiré Léon Gréber, dit Henri Gréber, né à Beauvais le [1] et mort à Paris en 1941, est un sculpteur, médailleur et céramiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Johan-Peter Gréber et frère de Paul et Charles Gréber, Henri Gréber est le père de l'architecte Jacques Gréber.

Il est l'élève d'Antonin Mercié à l'École des beaux-arts de Paris.


Depuis 1870 se succédèrent cette dynastie de céramistes :

- de 1870 à 1880 (Johan) Peter ou Pierre Gréber (+ 1898), avec des grès bronzés, un ou des vases grecs à relief, de style Louis XVI, Renaissance réticulés "genre Ziegler", des vases hispano-mauresques, des pots à tabac, des sujets rustique..etc;

- de 1880 à 1890 Paul (1851-1915) et Charles Gréber, avec des vases en majoliques, des vases décorés ou à reflets métalliques;

- de 1890 à 1933 Charles Gréber (1853-1935), avec des grès flammés, des pièces d'inspiration grecque; son fils Gaston, avec des vases à décor noir et brun; Henri Gréber avec Les Quatre Saisons; des motifs d'architecture pour décoration de façades, des panneaux, balustres, cheminées, vases de jardin,

- de 1933 à 1962 date de la fermeture de la faiencerie, Pierre Gréber (1896-1965), et sa fille Françoise Gréber-Hebbrecht, avec des vases aux formes multiples et une centaine de grands plats, certains décorés par Mme Pierre Gréber;

(note manuscrite de l'historien beauvaisien Charles Fauqueux (1879-1968) relative à la conférence de Pierre Gréber sur les poteries du Beauvaisis prononcée au Comité des loisirs de Beauvais le 28 février 1933, publiée par la revue "ABC" n°231 -avril 1984, op. cit.).


Hommages[modifier | modifier le code]

Une rue de Beauvais porte son nom. Il est nommé Rosati d'honneur en 1914[2].

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

 Jean Cartier, Une dynastie de céramistes -sculpteurs : les Greber (revue ABC n°231- avril 1984, pp 19 à46 ill. plusieurs façades ornées de céramiques et de grès d'art).


Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :