Henri-Léon Gréber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Greber.
Henri-Léon Gréber
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Sculpteur, graveurVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation

Henri Désiré Léon Gréber, dit Henri Gréber, né à Beauvais le [1] et mort à Paris en 1941, est un sculpteur, médailleur et céramiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Johan-Peter Gréber et frère de Paul et Charles Gréber, Henri Gréber est le père de l'architecte Jacques Gréber.

Il est l'élève d'Antonin Mercié à l'École des beaux-arts de Paris.


Depuis 1870 se succédèrent cette dynastie de céramistes :

- de 1870 à 1880 (Johan) Peter ou Pierre Gréber (+ 1898), avec des grès bronzés, un ou des vases grecs à relief, de style Louis XVI, Renaissance réticulés "genre Ziegler", des vases hispano-mauresques, des pots à tabac, des sujets rustique..etc;

- de 1880 à 1890 Paul (1851-1915) et Charles Gréber, avec des vases en majoliques, des vases décorés ou à reflets métalliques;

- de 1890 à 1933 Charles Gréber (1853-1935), avec des grès flammés, des pièces d'inspiration grecque; son fils Gaston, avec des vases à décor noir et brun; Henri Gréber avec Les Quatre Saisons; des motifs d'architecture pour décoration de façades, des panneaux, balustres, cheminées, vases de jardin,

- de 1933 à 1962 date de la fermeture de la faiencerie, Pierre Gréber (1896-1965), et sa fille Françoise Gréber-Hebbrecht, avec des vases aux formes multiples et une centaine de grands plats, certains décorés par Mme Pierre Gréber;

(note manuscrite de l'historien beauvaisien Charles Fauqueux (1879-1968) relative à la conférence de Pierre Gréber sur les poteries du Beauvaisis prononcée au Comité des loisirs de Beauvais le 28 février 1933, publiée par la revue "ABC" n°231 -avril 1984, op. cit.).


Hommages[modifier | modifier le code]

Une rue de Beauvais porte son nom. Il est nommé Rosati d'honneur en 1914[2].

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

 Jean Cartier, Une dynastie de céramistes -sculpteurs : les Greber (revue ABC n°231- avril 1984, pp 19 à46 ill. plusieurs façades ornées de céramiques et de grès d'art).


Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :