Henri-Auguste-Jules Patey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Patey.
Henri-Auguste-Jules Patey
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Distinction

Henri-Auguste-Jules Patey, né le à Paris et mort dans la même ville le , est un sculpteur et médailleur français.

Il fut le 22e Graveur général des monnaies de 1896 à 1930.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri-Auguste-Jules Patey entre à l'École des beaux-arts de Paris en 1873, où il est l'élève d'Henri Chapu et de François Jouffroy pour la sculpture, puis de Jules-Clément Chaplain pour la gravure en médaille.

Il débute au Salon de peinture et de sculpture en 1877. Il obtient le premier grand prix de Rome en gravure de médaille et pierre fine en 1881. Il devient sociétaire de la Société des artistes français en 1885, obtient une médaille de troisième classe en 1886, de deuxième classe en 1887, une médaille de bronze à l'Exposition universelle de 1889, et une médaille de première classe en 1894.

Il est nommé Graveur général des monnaies en 1896, succédant à Jean Lagrange[1].

Henri-Auguste-Jules Patey reçoit les insignes de chevalier de la Légion d'honneur en 1898, et une médaille d'or à l'Exposition universelle de 1900 à Paris.

Il devient membre de l'Académie des beaux-arts en 1913.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bien que Graveur général des monnaies de 1896 à 1930, il ne grave que deux monnaies pour la circulation française, deux pièces en nickel de 25 centimes, frappées de 1903 à 1905. Premières pièces en nickel, premières pièces utilisant la mention « 25 centimes » dans la numismatique française et avec tirage cumulé de 40 millions d'exemplaires, ces deux pièces restèrent en marge du système monétaire français.

Élèves[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Catalogue général illustré des éditions de la Monnaie de Paris, sans date (1985).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fernand Mazerolle, Auguste Patey : biographie et catalogue de son œuvre, Paris, Raymond Perrure, 1898, 14 p.
  • Charles-Marie Widor, Notice sur Auguste Patey : la gravure, la monnaie, les médailles, Paris, Firmin-Didot, 1930, 18 p.
  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Tome 8, 1976, p. 160.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :