Henri-Antoine Boissonnas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Henri-Antoine Boissonnas
Portrait d'Henri-Antoine Boissonnas.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
GenèveVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Enfants

Henri-Antoine Boissonnas (, Genève - , Genève) est un photographe genevois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cousin germain de Charles Boissonnas, il est tout d'abord graveur de médailles et de boîtiers de montres et il travaille pour la Fabrique genevoise. Il cesse cette activité dans les années 1860 en raison de difficultés financières et d'une faillite due à une situation économique difficile pour l'industrie horlogère à Genève.

A cette période, la photographie est en vogue et c'est un produit qui se vend bien en raison de l'activité touristique qui se développe à Genève. Il décide alors de changer d'activité en reprenant l'atelier de photographie Auguste Garcin en 1864. Il fait construire et s'installe en 1872, dans un bâtiment au 4 quai de la Poste à Genève, dont quatre étages sont dédiés à la photographie. Il se spécialise dans le portrait d'enfant et il obtient pour cela une mention à l'Exposition Universelle de Paris de 1867.

Il est l'un des membres fondateurs de la Société professionnelle de photographie de Genève.

Marié à Sophie Louise Pilet (1836-1918), dessinatrice de boîtiers de montres, il est le père de Frédéric Boissonnas et d'Edmond-Victor Boissonnas.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Bouvier, Les Boissonnas : histoire d'une dynastie de photographes, 1864-1983, Lausanne, Payot, , 223 p. (ISBN 260100406 (édité erroné)), contient de nombreuses illustrations
  • Nicolas Bouvier, Les Boissonnas : un siècle de photographie à Genève : Musée Rath, 8 octobre - 29 novembre 1981, Genève, Musée d'art et d'histoire, , 12 p.
  • Estelle Sohier, Nicolas Crispini (éd.), Usages du monde, et de la photographie : Fred Boissonnas, Chêne-Bourg, Georg, coll. « Patrimoine genevois » (no 3), , 246 p. (ISBN 978-2-8257-1019-7)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]