Henri-Édouard Lombard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lombard.
Henri-Édouard Lombard
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Maîtres
Distinction

Henri-Édouard Lombard, né à Marseille le et mort à Paris le , est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri Lombard est élève au Lycée Thiers, puis de l’école des beaux-arts de Marseille avec son frère Frédéric (1850-1906) qui sera architecte[1]. Il est alors l'élève d'Antoine Bontoux. Il obtient une bourse de la ville et s'installe à Paris où il travaille dans l'atelier de Jules Cavelier. Il obtient un deuxième prix de Rome, puis le grand prix de Rome de 1883 pour La Mort de Diagoras de Rhodes[2].

Il reçoit des commandes de particuliers et de l’État. Il réalise un Monument à Pierre Puget érigé en 1906 place du Général-de-Gaulle à Marseille, puis transféré sans son piédestal en haut du cours Pierre-Puget dans la même ville[3]. Il réalise également la statue de L'Été en 1906 pour le jardin des Tuileries à Paris. Sculpteur fort apprécié, on retrouve ses œuvres sur les frontons du palais de justice de Nice (La Justice entre la Force et la Vérité, 1893), ou la Caisse d'épargne de Marseille (La Provence rurale et maritime, 1908) ou encore au Grand Palais à Paris (La Paix, 1900). Au salon de 1894, il présente une Nymphe chasseresse[4].

Il est nommé chevalier de la Légion d’honneur en 1894[5], et reste professeur de modelage aux cours du soir à l'école des beaux-arts de Paris jusqu'à sa mort. Il est enterré au cimetière de Bandol où il possédait la villa La Tartane située boulevard Victor Hugo[6].

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Chélini (dir.), Félix Reynaud (dir.) et Madeleine Villard (dir.), Dictionnaire des marseillais, Marseille, Académie de Marseille - Édisud, , 368 p., 24 × 17 cm (ISBN 2-7449-0254-3, OCLC 52159149, notice BnF no FRBNF37715787), p. 207.
  • André Alauzen et Laurent Noet, Dictionnaire des peintres et sculpteurs de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Marseille, Jeanne Laffitte, (1re éd. 1986), 473 p. (ISBN 9782862764412, OCLC 920790818, notice BnF no FRBNF40961988), p. 291-292

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :