Hennequin de Bruges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hennequin.
Jean de Vaudetar présente la Bible historiale à Charles V de France, Bible historiale de Jean de Vaudetar, 1372, La Haye, Musée Meermanno.
Tenture de l'Apocalypse, Angers, d'après les cartons de Jean Bondol.

Hennequin de Bruges ("Jan Bondol" en flamand), connu également sous les noms de "Jean de Bruges" ou de "Jean de Bondol ou encore Jean de Bandol" (vers 1340 à Brügge - vers 1400) est le premier peintre flamand célèbre de l'Ecole de Bruges, sur lequel on ait quelques renseignements. Bien que l'on ne sache à peu près rien de sa vie, on connaît néanmoins ses œuvres.

Dès 1368, Il vécut à la Cour royale de France. Il fut peintre du roi et valet de chambre de Charles V. C'est en 1304 qu'apparaît le titre de "Regis de pictor" Peintre du roi de France. (En 1317, il y a un Peintre de la reine). Les titulaires peuvent avoir la jouissance de maisons ou d'ateliers qui leur sont consacrés. Les locaux attribués à Paris aux peintres du roi ou de la reine sont tout près de la demeure royale. Les peintres en titre reçoivent encore de gros gages ou des pensions. Hennequin de Bruges touche comme gages annuels 200 livres et se voit ensuite gratifié d'une pension à vie sous Charles V.

Hennequin de Bruges est connu pour être l'un des miniaturistes les plus raffinés de son temps.

Voir également[modifier | modifier le code]