Hendrik van Steenwijk II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Steenwyck.
Hendrik van Steenwijk II
Hendrik van Steenwijk II.png
Naissance
Décès
Activité
Père
Conjoint
Intérieur d'une église de style gothique, vraisemblablement une illustration d'un projet de nouvelle extension de l'église Saint-Pancras de Leyde, daté de 1604.

Hendrick van Steenwijck II (aussi Steenwyck, Steinwick, dit le Jeune), né vers 1580 à Anvers et mort en 1649 à Leyde ou La Haye, est un peintre baroque flamand, qui est connu pour ses œuvres illustrant des intérieurs architecturaux, mais aussi des scènes bibliques et des natures mortes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Anvers en 1580, il est le frère cadet d'Helena Valckenborch. Avec ses parents, il quitte sa ville natale en 1586 pour vivre à Francfort-sur-le-Main. Il fut formé très tôt par son père[1],[2], le peintre hollandais Hendrik van Steenwijk I (ou Hendrik van Steenwijk l'Ancien, pionnier en matière d'illustration d'intérieurs architecturaux), et le seconda dans ses travaux. On différenciera très mal les œuvres de cette période : jusqu'au décès de son père en 1603, il ne signe pas ses peintures.

À la mort de son père en 1603, Van Steenwick le Jeune reprend l'étude de son père à Francfort[1], et est principalement actif dans cette ville et à Anvers de 1604 à 1615. Il y collabore avec les peintres baroques flamands tels que Frans I Francken et Jan Brueghel l'Ancien[3].

En 1615, il s'installe à Londres[3], où il est introduit à la cour d'Angleterre, peut-être par Antoine van Dyck. Il épouse Susanna Gaspoel qui devient Susanna van Steenwijk. Elle est également peintre illustratrice de constructions architecturales.

Van Steenwijk déménage à La Haye vers 1638, ou il est peintre de la cour royale. Il s'installe ensuite à Leyde vers 1642[1], il y demeurera jusqu'à sa mort (à Leyde ou la Haye[1]) en 1649.

Œuvres[modifier | modifier le code]

L'œuvre qu'il a laissé est beaucoup plus importante que celle de son père. Il conçu des modèles d'architectures avec de nombreuses variantes : églises imaginaires, petites nefs bordées de bas côté, intérieurs de nuits, etc.

Van Steenwijck est connu pour ses œuvres dépeignant des intérieurs imaginaires qui étaient basés sur l'intérieur de la Cathédrale Notre-Dame d'Anvers. Ces œuvres ont eu une grande influence sur les peintures de Pieter Neeffs I[3]. Après son installation à Londres en 1615, il peint des décors extérieurs pour Antoine van Dyck et Daniel Mytens l'Ancien.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Steenwijck, Hendrik van (II) sur le RKD.
  2. (en) Hans Vlieghe, Flemish Art and Architecture, 1585-1700, New Haven, Yale University Press, (ISBN 0300070381), p. 201
  3. a, b et c Frans Baudouin, "Hendrick van Steenwijk (ii)," Grove Art Online, Oxford University Press, [accessed November 26, 2007].

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Hans Jantzen, Das Niederländische Architekturbild, Braunschweig, Klinkhardt & Biermann, 1910
  • Bernard G. Maillet, La Peinture Architecturale des Écoles du Nord : les Intérieurs d'Églises 1580-1720, Pandora Publishers Wijnegem, 2012, ISBN 97890-5235-337-1

Liens externes[modifier | modifier le code]