Hendrik Goeman Borgesius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hendrik Goeman Borgesius, né le à Schildwolde, Slochteren et mort le à La Haye, est un homme politique néerlandais. Il a été député et ministre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Monument Hendrik Goeman Borgesius, Prins Hendrikplein à La Haye (J. C. Altorf, 1924).

Il est le fils d'un médecin de Bellingwolde[1]. Il fait ses études en étant interne à Ootmarsum, puis étudie la théologie durant une année, avant de s'orienter vers des études de droit romain, à l'université de Groningue, où il obtient son diplôme en 1868. Il est enseignant à l'école secondaire de Sneek (1868-1870) puis d'Arnhem ((1870-1871), puis il est rédacteur en chef du journal Het Vaderland à La Haye (1871-1877)[1]. Il devient membre de la Seconde Chambre des États généraux de 1877 à 1894, dans la circonscription de Winschoten, Veendam, Zutphen, Enkhuizen, Rotterdam et, enfin, Emmen. En 1885, il devient le leader de l'Union libérale (en néerlandais, Liberale Unie). Il est ministre de l'Intérieur de 1897 à 1901, et président de la Seconde Chambre du au . Il est ensuite nommé au Conseil d'État.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (nl) « Mr.Dr. H. (Hendrik) Goeman Borgesius », sur Parlement & Politiek (consulté le 2 novembre 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]