Hen (suédois)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hen.

Hen est un pronom personnel de la troisième personne singulier, proposé pour désigner une personne de manière non sexuée en suédois[1]. Traditionnellement, le suédois connait les pronoms personnels de la troisième personne singulier suivants : « den » (genre commun) et « det » (genre neutre) pour des choses ou des concepts abstraits, « hon » (elle) et « han » (il) pour des personnes. En effet, les formes du masculin et du féminin ont fusionné pour ne plus former qu'un seul genre grammatical, le genre commun, à côté duquel subsiste le genre neutre (cf. l'article sur la grammaire suédoise). Le pronom personnel de la troisième personne singulier suit cette logique pour les choses et les concepts abstraits, en présentant les formes « den » et « det ». Pour les personnes, des pronoms distincts sont cependant utilisés qui ne suivent pas le genre grammatical, à savoir « hon » (elle) et « han » (il). Le pronom « hen » a également une valeur de critique des usages normatifs et des stéréotypes de genre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce pronom a été introduit dans la langue suédoise en 1966, sur une proposition du journaliste du quotidien Upsala Nya Tidning (en) Rolf Dunås, qui avait remarqué l'usage du pronom de genre neutre hän dans la langue finnoise[2]. D'abord d'usage très marginal, il s'est progressivement répandu, surtout depuis les années 2000.

L'Académie suédoise annonce en juillet 2014 que hen fera son entrée dans la quatorzième édition du Svenska Akademiens ordlista (en), qui doit paraître en 2015[3].

Usage[modifier | modifier le code]

« Hen » s'utilise lorsque l'orateur ne connaît pas le sexe de la personne à laquelle il se réfère ou tient à éviter une référence sexuée, notamment en cas d'usage générique. L'usage de ce pronom évite d'utiliser des locutions sexuées ou plus complexes comme « vederbörande » ou « han eller hon », respectivement en français « (la personne) concernée » et « il ou elle ».

Un pronom porteur d'un message politique[modifier | modifier le code]

L'usage du pronom « hen » véhicule en quelque sorte un message politique. Revendiqué par les partisans de la prise en compte des problématiques de genre à l'école et de la lutte contre la construction des stéréotypes, ce pronom a beaucoup attiré l'attention, qu'il s'agisse de critiques positives ou négatives[4].

Quelques écoles maternelles en Suède intègrent fortement la pratique du « hen » dans leur programme éducatif[5].

Autre usage parfois sujet à controverse, les transgenres en ont fait « leur » pronom, dont l'indétermination correspond à la situation de personnes ne revendiquant aucun sexe en particulier[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (sv) « Hen », sur www.ne.se, Nationalencyklopedin (consulté le 1er juin 2012).
  2. (sv) Rolf Dunås, « Han eller hon », Upsala Nya Tidning,‎ (lire en ligne).
  3. (sv) Hanna Fahl, « "Hen" med i ordlista », sur Dagens Nyheter, (consulté le 24 septembre 2014).
  4. (sv) Karl Dalén, « Starka reaktioner efter intervjuer om ”hen” », Dagens Nyheter (en ligne),‎ (lire en ligne).
  5. [vidéo] « Il, elle, Hen », de Arte, 2013, HD 16/9 [présentation en ligne]
  6. (sv) Hanna Hannes, « Transbloggen: En kan använda pronomenet hen! », sur www.transformering.se, RFSL ungdom, nil (consulté le 18 décembre 2013).