Helvetia (assurances)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Helvetia (homonymie).

Helvetia Assurances
logo de Helvetia (assurances)
illustration de Helvetia (assurances)

Création 1858
Forme juridique Société anonyme
Siège social Saint-Gall (Drapeau de la Suisse Suisse)
Direction Philipp Gmür (CEO)
Doris Russi Schurter (présidence du CA)
Activité Assurances
Effectif 6592 (2017)
Site web www.helvetia.ch

Volume des primes 8.6 milliards de CHF (2017)

Helvetia (SWX : HELN) est une est un groupe d’assurances suisse actif à l'international. Le Groupe Helvetia est organisé en holding depuis 1996 et a son siège à Saint-Gall.

Histoire[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Elle est fondée à Saint-Gall en 1858, sous le nom de société générale d'assurance Helvetia. Trois ans plus tard, Helvetia Incendie, une compagnie d’assurance privée contre le feu, est créée à Saint-Gall suite à l’incendie de Glaris.

Helvetia s’installe sur les cinq continents. En 1862, Helvetia Incendie fonde ses premières succursales en Allemagne et, à partir de 1876, s'implante aux États-Unis avec l’ouverture de filiales en Californie et à New York. Entre 1920 et 1962, Helvetia crée d’autres filiales en France, en Italie, en Grèce (vendue en 1997), aux Pays-Bas (vendue en 1995) et au Canada (vendue en 1999). En Autriche, l’histoire d’Helvetia remonte à 1858, lorsque la société Der Anker, Gesellschaft von Lebens- und Rentenversicherung est fondée. Helvetia Autriche gardera ce nom comme raison sociale jusqu’en 2006. Des filiales sont fondées en Espagne, en Italie et en Allemagne entre 1986 et 1988.

En 1968, la Société générale d’assurance Helvetia fusionne avec Helvetia Accidents et Helvetia Vie. En 1974, Helvetia Incendie et Helvetia Allgemeine fusionnent pour devenir Helvetia Incendie. Le 11 octobre 1988, lors d’une assemblée générale extraordinaire de Helvetia Incendie et de Helvetia Accidents, les actionnaires approuvent la séparation complète de ces deux sociétés partenaires. Helvetia Accidents prend le nom d’Elvia (qui appartient aujourd’hui à Allianz Global Assistance), lequel est déjà utilisé par sa filiale spécialisée dans l’assurance voyage. Helvetia Incendie est rebaptisée Helvetia Assurances.

Helvetia et Patria[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

En 1996, la société fusionne avec l’assurance-vie bâloise Patria. Les origines de cette dernière remontent à la fondation, en 1878, de la Caisse bâloise d’assurance au décès et sur la vieillesse. Cette caisse de prévoyance à but non lucratif assure la vie de personnes socialement vulnérables. Après plusieurs changements de nom et diverses fusions, la Société mutuelle suisse d’assurances sur la vie Patria est fondée en 1910. En 1992, Helvetia et Patria décident de gérer ensemble le marché suisse en concluant une alliance stratégique. Helvetia Patria Holding est ouverte en juin 1996.

Développement ultérieur[modifier | modifier le code]

En 2010, Helvetia rachète les assurances suisses Alba Compagnie d’Assurances Générales SA (Alba), Phenix, compagnie d’assurances SA et Phenix, compagnie d’assurances sur la vie SA (Phenix). Le portefeuille d’Alba/Phenix dans le domaine des assurances maladie et accidents est vendu aux deux compagnies d’assurances innova et Solida. En 2014, Helvetia acquiert Nationale Suisse et la filiale autrichienne de la Bâloise. Pour ce rachat, elle augmente sa participation dans Nationale Suisse à plus de 98%, puis entame une procédure d’annulation des actions restantes. Nationale Suisse possède également smile.direct, l’assureur en ligne suisse, qui intègre lui aussi le Groupe Helvetia par ce rachat[1]. En 2016, Helvetia acquiert 70% des actions du courtier hypothécaire en ligne MoneyPark pour quelque 107 millions de francs. Cette participation majoritaire permet à Helvetia d’entrer dans le marché hypothécaire suisse[2].

Helvetia dispose d’une société en Autriche, Allemagne, Italie et Espagne. 32% du volume d’affaires total provient du segment « Europe ». Dans le secteur non-vie, ce chiffre atteint 42%.

Structure de l'entreprise[modifier | modifier le code]

Le groupe emploie quelque 6 600 personnes en Europe et opère en Suisse, en Allemagne, en Autriche, en Italie, en France et en Espagne ainsi qu’en Amérique latine et en Asie. Au niveau mondial, le Groupe est actif dans les domaines de l’assurance spéciale et de la réassurance. La société mère du Groupe Helvetia est Helvetia Holding SA, dont les actions nominatives sont cotées à la Bourse suisse SIX Swiss Exchange. Avec une part de 34,1%, Patria Société coopérative en est l’actionnaire principal[3].

Résultats financiers de Helvetia Holding SA[modifier | modifier le code]

Exercice Volume d’affaires

(en millions de CHF)

Résultat périodique

(IFRS après impôts, en millions de CHF)

Résultat par action

(en CHF)

2017 8641 403 40,5
2016 8513 377 36,1
2015 8235 309 29,0
2014 7767 393 43,0
2013 7477 363 40,9
2012 6978 333 37,1
2011 7172 289 32,6
2010 6755 342 39,3

Source : (en) « Annual Results | Helvetia Group », sur Helvetia (consulté le 13 septembre 2018)

Direction du groupe et conseil d’administration[modifier | modifier le code]

Helvetia est dirigée par un comité exécutif de onze personnes. Philipp Gmür en est son président depuis le 1er septembre 2016. Le conseil d’administration, composé de 10 membres, est dirigé par Doris Russi Schurter. Cette dernière a occupé ce poste à titre intérimaire en 2015, avant que Pierin Vincenz ne soit élu président. Pierin Vincenz a démissionné en décembre 2017 à la suite d’une procédure engagée par la FINMA à son encontre en raison de ses anciennes activités chez Raiffeisen[4]. En avril 2018, Doris Russi Schurter a été élue lors de l’assemblée générale pour succéder à Pierin Vincenz[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les assureurs Helvetia et Nationale Suisse fusionnent », Bilan,‎ (lire en ligne)
  2. « Helvetia rachète MoneyPark », Tribune de Genêve,‎ (lire en ligne)
  3. « HelvetiaBrochure Entreprise 2017 », sur helvetia.com (consulté le 13 septembre 2018)
  4. « Pierin Vincenz quitte la présidence d’Helvetia », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  5. Agefi SA, « Helvetia: Doris Russi Schurter nommé à la présidence », sur www.agefi.com, (consulté le 13 septembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]