Helmuth von Pannwitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pannwitz.
Helmuth von Pannwitz
Generals Shkuro and von Pannwitz.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 48 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Helmuth von PannwitzVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique
Membre de
Armes
Grades militaires
Conflits
Commandements
Distinctions
Liste détaillée
Chevalier d'honneur
Iron Cross 2nd Class (d)
1re classe de la Croix de Fer (d)
Ordre de Michel le Brave
Croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne
Order of the Crown of King Zvonimir (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Helmuth von Pannwitz, né le à Botzanowitz près de Rosenberg O.S., exécuté le à Moscou, est un aristocrate prussien et lieutenant-général de la Wehrmacht qui fut commandant du 15e corps SS de cavalerie cosaque.

Biographie[modifier | modifier le code]

À l'âge de douze ans, von Pannwitz a debuté sa carrière militaire chez les cadettes à Wahlstatt près de Liegnitz en Silésie, là où sont éduqués également Paul von Hindenburg et Manfred von Richthofen. Il est passé ensuite à l'Académie militaire des Cadets (Hauptkadettenanstalt) à Berlin-Lichterfelde. Après l'éclatement de la Première Guerre mondiale en 1914, il servait dans l'armée prussienne avec le rang de lieutenant dans la France et dans les Carpates; il fut blesé et a remporté de nombreux décorations.

Après la défaite allemande et la révolution de 1918-1919, il suivi des corps francs de droite (Freikorps). von Pannwitz a participé à l'écrasement des insurrections de Silésie et au putsch de Kapp en 1920. Il échappe à un mandat d'arrêt pour le meurtre d'un rédacteur socialiste fuyant à la Pologne où il travaille comme agriculteur sur ses terres familiales des Radziwiłł prés de Varsovie. Plus tard, il rejoignit la Reichswehr noire sous le couvert d'une fausse indentité et était impliqué dans plusieurs assassinats politiques. Il devient membre du parti national-socialiste (NSDAP) et de la Sturmabteilung; en 1934, il a joué un rôle dans l'assassination d'Ernst Röhm pendant la « nuit des Longs Couteaux ».

Von Pannwitz (centre) avec le général Andreï Chkouro (deuxième à partir de la gauche), 1943.

Avec la création de la Wehrmacht, von Pannwitz a pu reprendre le service actif au rang de Rittmeister et commandant d'un escadron à cheval. Au début de la Deuxième Guerre mondiale, il était officier de la 45e division d'infanterie. Officier de tradition engagé à la tête de différentes unités de reconnaissance sur le Front de l'Est, il crée une unité cosaque de volontaires, qui devient en 1943 la 1re Kosaken-division et par la suite le XV. Kosaken-Kavallerie-Korps. Il est livré par les Britanniques, à la fin de la guerre, aux autorités soviétiques, ainsi que ses hommes allemands et cosaques avec leurs familles.

Jugé en 1946, il est pendu en janvier 1947, à Moscou avec plusieurs autres chefs cosaques comme l'ataman P. Krasnov et A.G. Chkouro. Réhabilité durant la présidence de Boris Eltsine, cette mesure a été annulée par Poutine.

Il est le dernier à porter le titre de Feldataman.

Sa mémoire est vénérée par les Cosaques. Il est enterré au cimetière allemand de Moscou.

Décorations[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Frédéric Reider, Histoire de la SS par l'image La waffen SS, Pensée moderne

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Article général Pour un article plus général, voir Cosaques pendant la Seconde Guerre mondiale.