Hellhammer (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hellhammer
Autre nom Hammerhead
Pays d'origine Drapeau de la Suisse Suisse
Genre musical Speed metal, thrash metal, black metal, doom metal[1],[2]
Années actives 19811984
Labels Noise, Century Media
Composition du groupe
Anciens membres Thomas Gabriel Fischer
Martin Eric Ain
Bruce Day
Steve Warrior
Pete Stratton
Stephen Priestly
Mike Owens
Vince Caretti
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de Hellhammer.

Hellhammer est un groupe suisse de metal extrême, originaire de Nürensdorf, à Zurich. Actif entre 1981 et 1984, le groupe est considéré comme l'un des pionniers du black metal[2], et l'un des fondateurs du death metal[3]. En , Hellhammer cesse d'exister, et change de nom pour Celtic Frost à l'initiative de deux de ses membres[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé en 1981[5] à Nürensdorf, à Zurich, initialement sous le nom de Hammerhead, par Tom Warrior et Steve Warrior après la séparation de leur précédent groupe, Grave Hill[1]. Le groupe est considéré comme un pionnier du metal extrême, en particulier du black metal[2], aux côtés de Venom ou Bathory.

Après le départ de Stratton et l'arrivée du batteur Jörg Neubart (alias Bruce Day) en automne 1982, Hellhammer tente de trouver des espaces de répétitions, impossible à cause de prix de location trop élevés ou d'impossibilité pour les membres de se présenter ensemble[6]. En , le groupe enregistre sa première cassette démo Triumph of Death, pour $ 70[7]. Bien que gêné par le résultat, Hellhammer envoie leur démo à plusieurs magazines spécialisés dans le heavy metal, comme le Metal Forces au Royaume-Uni ; l'accueil leur est finalement favorable[8]. Bien que rejetés par les labels auxquels ils ont envoyé leur démo, le groupe attire finalement l'intérêt de Noise Records[9].

Steve Warrior est remplacé par l'ancien bassiste de Schizo, Martin Eric Ain, un changement sérieux qui marque une transformation radicale des paroles et du style musical du groupe. Le , Hellhammer se sépare, et change de nom pour Celtic Frost en juin la même année[4].

La décennie suivante, Noise Records publie une nouvelle version du premier album de Hellhammer, intitulée Apocalyptic Raids 1990 A.D. Cette réédition contient deux chansons supplémentaires issues de la compilation Death Metal[10]. Plus tard, Tom Fischer publie un ouvrage intitulé Only Death Is Real : An Illustrated History of Hellhammer and early Celtic Frost 1981-1985, qui documente les débuts du groupe[11].

Postérité[modifier | modifier le code]

Les morceaux de Hellhammer ont fait l'objet de reprises par des groupes notables tels que Napalm Death[12], Sepultura[13], Samael[14], Incantation[15], Slaughter[16], Behemoth[17], et Gallhammer[18].

Membres[modifier | modifier le code]

Derniers membres[modifier | modifier le code]

  • Thomas Gabriel Fischer – chant, guitare (1982-1984)
  • Bruce Day – batterie (1982-1984)
  • Martin Eric Ain – basse (1983-1984)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Vince « Dei Infernal » Caretti – guitare (1984)
  • Mike « Grim Decapitator » Owens – basse (1983)
  • Steve « Evoked Damnator » Priestly – basse, batterie (1983)
  • Steve « Savage Damage » Warrior – basse, chant (1982-1983)
  • Pete Stratton – batterie (1984)

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles, EP et maxis[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Apocalyptic Raids 1990 A.D.
  • 2008 : Demon Entrails

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Thomas Gabriel Fischer, Martin Eric Ain, Only Death Is Real. An Illustrated History of Hellhammer and Early Celtic Frost 1981–1985, New York City, Bazillion Points Books, , 279 p. (ISBN 978-0-9796163-9-6)
  • (en) Bennett, J. (2009). Procreation of the Wicked. In: Mudrian, A. (ed.), Precious Metal: Decibel Presents the Stories Behind 25 Extreme Metal Masterpieces (pp. 31–47). Cambridge, MA: Da Capo Press.
  • (en) Fischer, T. G. (2000). Are You Morbid? Into the Pandemonium of Celtic Frost. Londres : Sanctuary Publishing Limited.
  • (en) Gregori, D. (2003). Thrash Metal or, How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb. Terrorizer Magazine 108 : 10-14.
  • (en) Hellhammer (1990). Apocalyptic Raids 1990 A.D. [CD]. New York, NY: Futurist/Noise International.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Hellhammer », sur Encyclopaedia Metallum (consulté le 19 juillet 2016).
  2. a b et c (en) Rivadavia, Eduardo, « Hellhammer Overview », AllMusic (consulté le 19 juillet 2016).
  3. (en) Fischer (2000), p. 78.
  4. a et b (en) Fischer (2000), p. 80.
  5. (en) Fischer (2000), p. 65.
  6. (en) Fischer (2000), pp. 65 & 66.
  7. (en) Fischer (2000), p. 72.
  8. (en) Fischer (2000), p. 73.
  9. (en) Fischer (2000), p. 75.
  10. Apocalyptic Raids 1990 A.D. - Apocalyptic Raids 1990 A.D.. Hellhammer. 1990. The Macabre Existence of Hellhammer. Thomas Gabriel. Warrior page 2, manuel CD, Modern Music Records, Berlin.
  11. (en) « ONLY DEATH IS REAL: An Illustrated History of Hellhammer and Early Celtic Frost 1981–1985, by Tom Gabriel Fischer with Martin Eric Ain »
  12. (en) Rivadavia, Eduardo, « Leaders Not Followers, Pt. 2 > Overview » (consulté le 9 mai 2008).
  13. (en) Loftus, Johnny, « Revolusongs Overview » (consulté le 9 mai 2008).
  14. (en) « Samael - Medieval Prophecy » (consulté le 10 avril 2015).
  15. (en) « Incantation - Rehearsal demo » (consulté le 24 avril 2015).
  16. (en) « Slaughter - Surrender or Die » (consulté le 24 avril 2015).
  17. (en) « Behemoth - The Return of the Northern Moon » (consulté le 24 avril 2015).
  18. (en) « Gallhammer - The Worship » (consulté le 24 avril 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]