Heliconius pardalinus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Heliconius pardalinus est un insecte lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Heliconiinae et au genre Heliconius.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Heliconius pardalinus a été décrit par Henry Walter Bates en 1862[1].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Heliconius pardalinus pardalinus ; présent au Brésil.
  • Heliconius pardalinus ariadne Neukirchen, 1995 ; présent en Bolivie.
  • Heliconius pardalinus butleri Brown, 1975 ; présent au Pérou.
  • Heliconius pardalinus dilatus Weymer, 1894 ; présent au Pérou.
  • Heliconius pardalinus julia Neukirchen, 2000 ; présent en Équateur.
  • Heliconius pardalinus lucescens Weymer, 1894 ; présent au Brésil.
  • Heliconius pardalinus maeon Weymer, 1891 ;
  • Heliconius pardalinus orteguaza Brown, 1976 ; présent en Colombie.
  • Heliconius pardalinus radiosus Butler, 1873 ; présent au Brésil.
  • Heliconius pardalinus sergestus Weymer, 1894 ; présent au Pérou.
  • Heliconius pardalinus tithoreides Staudinger, 1900 ; présent au Pérou[1].

Description[modifier | modifier le code]

Heliconius pardalinus est un grand papillon orange marqué de marron et de jaune au corps fin et aux ailes antérieures allongées à bord interne concave.

Le dessus est de couleur orange à rouge suivant les sous-espèces avec aux ailes antérieures l'apex marron, une bande irrégulière jaune et quelques taches marron et aux ailes postérieures une ornementation marron plus ou moins marquée suivant les sous-espèces sous forme de bandes marron plus ou moins foncé agrémentées ou non de chevrons orange.

Le revers présente la même ornementation.

Biologie[modifier | modifier le code]

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont des Passifloraceae (Granadilla, Astrophea et Distephana[2].

Sur les autres projets Wikimedia :

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Heliconius pardalinus est présent en Colombie, en Bolivie, en Équateur, au Brésil et au Pérou[1].

Biotope[modifier | modifier le code]

Heliconius pardalinus réside en lisière de forêt[2].

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Heliconius », sur funet.fi (consulté le 28 juillet 2012)
  2. a et b « Heliconius pardalinus », sur tolweb.org (consulté le 28 juillet 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

« Heliconius pardalinus », sur butterfliesofamerica.com (consulté le 28 juillet 2012)