Helga Stevens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Helga Stevens
Image illustrative de l'article Helga Stevens
Fonctions
Députée européenne
En fonction depuis le
Élection 25 mai 2014
Législature 8e
Groupe politique CRE
Sénatrice du Parlement fédéral belge

(8 ans 1 mois et 21 jours)
Vice-présidente de Sénat du Parlement fédéral belge

(1 an 2 mois et 21 jours)
Députée du Parlement flamand

(11 ans 2 mois et 12 jours)
3e Président de l'Union européenne des sourds
[1]
Prédécesseur Drapeau du Danemark Knud Søndergaard
Successeur Drapeau de la France Adrien Pelletier (intérim)
Puis Drapeau de l'Islande Berglind Stefánsdóttir
Biographie
Nom de naissance Helga Stevens
Date de naissance (47 ans)
Lieu de naissance Saint-Trond, Belgique
Nationalité Drapeau de Belgique Belge
Parti politique Nieuw-Vlaamse Alliantie
Diplômé de Droit (KUL)
Profession Avocat

Helga Stevens, née le 9 août 1968 à Saint-Trond, est une femme politique belge flamande, membre de la Volksunie de 1998 à sa scission en 2001 et, depuis, de l'Alliance néo-flamande.

De 2004 à 2014, elle est la première, et la seule à ce jour, élue sourde du Parlement flamand[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Helga Stevens est née le 9 août 1968 à Saint-Trond, une ville néerlandophone de Belgique située en région flamande. Quand elle avait dix mois, ses parents ont remarqué qu'elle est sourde[3]. Elle étudie à l'Institut royal pour sourds-muets (KIDS) à Hasselt jusqu'à l'âge de dix ans. Elle est ensuite transférée à l'école ordinaire de Saint-Trond, puis elle entre au lycée Saint-Sépulcre de la même ville, où Caroline Gennez et Hilde Vautmans avaient étudié.

Après le lycée, Helga Stevens passe un an à Saint-Louis dans l'État du Missouri, aux États-Unis, où elle rencontre un avocat sourd. Elle décide alors d'étudier le droit à l'université catholique de Louvain[4].

En 1993, elle devient la première sourde belge à obtenir un diplôme de droit[5] et elle retourne aux États-Unis pour suivre un cours de Master d'un an à la faculté de droit de l'Université de Californie à Berkeley en Californie[6]. Elle fait ensuite un stage dans une clinique juridique spécialisée dans les services aux personnes sourdes et malentendantes, où travaillent des avocats sourds. Après deux ans aux États-Unis, elle revient en Belgique, s'installe à Malines et travaille comme stagiaire dans un cabinet d'avocats à Bruxelles[7].

Fonctions politiques[modifier | modifier le code]

Dans le but de mener une "lutte pour la reconnaissance du monde sourd et de la langue des signes", en 1996, Helga Stevens intègre l'Union européenne des sourds et devient membre du conseil d'administration de la Fédération des organisations sourds flamands (Fevlado)[7]. En 1998, elle entre au parti politique Volksunie. En 2000, Helga Stevens entre à la direction de l'Union européenne des sourds à la place de Johan Wesemann, un Néerlandais sourd. Elle est élue députée du parlement flamand le 6 juillet 2004 au sein du parti Nieuw-Vlaamse Alliantie (Alliance néo-flamande). En 2005, Helga Stevens est la seule candidate du poste de président de l'Union européenne des sourds et elle est élu en majoritaire en obtenue une seule vote négative[8]. En 2006, elle est élue au poste de conseiller communal à Gand[9]. Helga Stevens est nommée sénatrice le 5 juillet 2007, et cède alors le poste de présidente de l'Union européenne des sourds. L'islandaise Berglind Stefánsdóttir est élue la présidente de l'Union européenne des sourds le 17 décembre 2007, après la démission du président intérim, le français Adrien Pelletier[10].

Elle est réélue en 2009 au parlement flamand, et en 2010 au Sénat belge. Elle est élue au parlement européen de 2014-2019.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1999, elle s'installe à Gand, en Belgique, avec son conjoint Yven. Ils ont deux enfants ensemble : Duive en 2002 et Josse en 2006. Helga a également fait une fausse couche de jumeaux après 6 mois de grossesse en 2004[11].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :