Helen Vita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Helen Vita
Nom de naissance Helene Vita Elisabeth Reichel
Naissance
Hohenschwangau
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Décès (à 72 ans)
Berlin
Profession Actrice
Films notables voir filmographie

Helen Vita, de son vrai nom Helene Vita Elisabeth Reichel (née le à Hohenschwangau, morte le à Berlin) est une chanteuse et actrice suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Helen Vita est la fille du chef d'orchestre Anton Reichel et de la violoniste Jelena Pacic. Après son expulsion d'Allemagne, la famille s'installe en 1939 à Genève, d'où vient le père.

Après une formation de comédienne au Conservatoire de Genève, elle fait sa première apparition sur scène au théâtre du Vieux-Colombier à Paris. Elle est ensuite engagée deux ans au Schauspielhaus de Zurich, où elle joue Maître Puntila et son valet Matti. Bertolt Brecht reconnaît son talent comique et l'invite à jouer dans ce genre. Mais elle refuse d'intégrer le Berliner Ensemble, car elle ne partage pas son engagement politique. Elle vient au Cabaret Fédéral à Zurich en 1949. En 1952, elle arrive à Munich. Elle rencontre Friedrich Hollaender qui la fait chanter. Elle participe au cabaret Die Wühlmäuse à Berlin. En 1956, elle épouse le compositeur Walter Baumgartner et a deux enfants. En 1965, la famille s'installe à Berlin.

Helen Vita commence une carrière au cinéma au début des années 1950. Elle jouera dans une soixantaine de films au cinéma et à la télévision, souvent des comédies populaires, où elle donne la réplique à Caterina Valente et Sonja Ziemann. L'image de la "garce en talons aiguilles" lui colle à la peau. On lui reconnaît son talent dramatique lorsqu'elle est mise en scène par Rainer Werner Fassbinder.

Elle crée le scandale durant les années 1960 lorsqu'elle interprète des chansons paillardes françaises adaptées par Walter Brandin. Elles sont alors interdites, ce qui assure le succès.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Téléfilms
  • 1993: Jeanmaire – Ein Stück Schweiz
  • 1999: Die Spesenreiter
  • 2000: Ein lasterhaftes Pärchen
  • 2002: Edgar Wallace – Die unheimlichen Briefe
Séries télévisées

Notes et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]