Helen Taussig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une femme-médecin image illustrant une personnalité image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant une femme-médecin et une personnalité américaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Helen Taussig
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Distinctions
Liste détaillée
National Women's Hall of Fame
Prix Gairdner
Prix Antonio Feltrinelli
Prix Albert-Lasker pour la recherche médicale clinique ( et )
Prix de l'accomplissement scientifique de l'AMA (en) ()
Médaille Elizabeth Blackwell (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Helen Taussig (24 mai 1898 au Massachusetts – 20 mai 1986) est une médecin pédiatre et cardiologue américaine.

Elle a joué un rôle important et précurseur dans le traitement des malformations cardiaques[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Cambridge (Massachusetts), Helen Taussig fait des études de biologie à Berkeley, puis décide de se lancer dans des études médicales, mais le doyen de l'école de médecine lui déclare qu'il ne délivre pas de diplômes aux femmes. Elle va alors à l'Université de Boston, puis se consacre à la recherche sur le muscle cardiaque, et enfin à la Johns Hopkins Medical School de Baltimore, qui accepte les femmes étudiantes. Diplômée en 1927, elle se spécialise en pédiatrie. Elle est recrutée en 1930 à l'hôpital Johns Hopkins, où elle est nommée médecin-chef en cardiologie pédiatrique. En 1938 elle rend visite à Maude Abbott, et collabore avec elle. À l'époque la maladie de l'enfant bleu (cardiopathie congénitale donnant une couleur bleue à la peau) est incurable. Elle contacte le chirurgien Alfred Blalock, qui effectue en novembre 1944 une des premières opérations cardiaques sur un bébé de 11 mois, qui survit jusqu'à ses 3 ans, ainsi qu'une fillette de 12 ans, et un garçon de 6 ans qui retrouve une vie normale[1]. En 1945 plus de 55 enfants bleus ont été opérés, et fin 1950 plus de 1 000 opérations ont eu lieu. Helen Taussig inaugure alors des séries de rencontres avec ses élèves.

Elle publie en 1960 Congenital Malformations of the Heart (en 2 tomes), qui devient un ouvrage de référence dans son domaine.

Elle meurt en 1986 dans un accident de voiture.

Le cratère vénusien Taussig a été nommé en son honneur[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Quand la médecine gagne, Patrick Berche, Jean-Jacques Lefrère, Ed. Flammarion, 2012, (ISBN 978-2-0812-7914-8), p. 36
  2. (en) FindTheData : Where does the name for the astrogeological feature Taussig come from?