Heinz Günther Guderian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Heinz Günther Guderian
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Allégeances
Formation
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Autres informations
Arme
Grade militaire
Conflit
Distinctions
GuderianGrab.jpg
Vue de la sépulture.

Heinz Günther Guderian ( - ) est un officier allemand. Il est d'abord officier dans la Wehrmacht puis, après la Seconde Guerre mondiale, il est nommé major-général puis inspecteur des troupes blindées dans l'armée d'Allemagne de l'Ouest (Bundeswehr) et à l'OTAN. Il est le fils du général Heinz Guderian et de son épouse Margarete Goerne.

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Né à Goslar (Basse-Saxe), Heinz Günther Guderian entre dans l'armée allemande comme cadet le .

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Heinz Günter Guderian est promu second lieutenant en 1935 et sert comme chef de section, adjudant de bataillon et de régiment et commandant de compagnie dans un régiment blindé (1er et 35e Panzer).

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Il combat pendant l'invasion de la Pologne (1939) et est blessé deux fois pendant la bataille de France en 1940. Il est breveté de l'école d'état-major en 1942 et sert comme officier d'état-major dans différentes unités blindées jusqu'à son affectation comme officier d'opérations de la 116e division de Panzers, en , une position qu'il garde jusqu'à la fin de la guerre en 1945.

Après 1945[modifier | modifier le code]

Après la création de la Bundeswehr, Guderian revient dans l'armée et se voit confier le commandement du Panzerbattalion 3 (plus tard 174) et ensuite XIVe Panzerbrigade. Il sert dans différentes affectations d'état-major, culminant en service comme inspecteur de l'arme blindée (le même emploi que son père dans la Seconde Guerre mondiale) pour la Bundeswehr. Il exerce les mêmes fonctions au sein de l'OTAN. Il prend sa retraite en 1974.

Décorations[modifier | modifier le code]

  • Croix de fer (1939)
    • Seconde Classe
    • Première Classe
    • Croix de Chevalier de la croix de fer
  • Insigne des blessés en argent
  • Grand croix de l'Ordre du Mérite (21 Decembre 1972)
  • (Page wiki en anglais)

Références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Travaux personnels[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]