Heinrich von Plötzke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Pomérélie et la ville de Dantzig dans l’État teutonique.

Heinrich von Plötzke (né vers 1264 à Płock en Masovie – mort au combat le 27 juillet 1320 sous les murs de Medininkai, Lituanie) est un haut dignitaire de l'ordre Teutonique. C'était un descendant des ducs héréditaires de Plock, bien qu'il ne portât jamais officiellement ce titre par suite d'une querelle entre sa famille et les princes polonais de la dynastie Piast.

Heinrich fut commandeur d’Altenburg en 1286 puis commandeur de Halle en 1287, avant d'être affecté en Prusse. Il est nommé commandeur de Balga en 1294. Heinrich fut Maître de Prusse de 1307 à 1309, avec résidence à Elbing.

Aux côtés du Grand Maître Siegfried von Feuchtwangen, Heinrich commandait l'armée qui fit lever le siège de Dantzig contre le margrave de Brandebourg en 1308, mais il refusa de remettre la citadelle au roi Ladislas de Pologne, parce que ce monarque avait insuffisamment rétribué les chevaliers teutoniques ; et c'est ainsi qu'eut lieu la prise de Dantzig. Au terme du traité de Soldin (1309), Heinrich racheta au Brandebourg, au nom de l’Ordre, les droits sur la Pomérélie, donnant aux chevaliers teutoniques suzeraineté sur les côtes de Poméranie jusqu'en 1466[1]. En 1314 il annexa à ces terres la forteresse de Navahroudak.

Puis Heinrich marcha sur la Lituanie en 1320 et fut vaincu : il trouva la mort avec 29 de ses chevaliers à la bataille de Medininkai, le 27 juillet 1320[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. D’après William Urban, The Teutonic Knights: A Military History, Londres, Greenhill Books, (ISBN 1-85367-535-0)
  2. D’après Walter James Wyatt, The History of Prussia: From the Earliest Times to the Present Day, Londres, Longmans, Green & Co., .