Heinrich Rantzau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Heinrich Rantzau
Henrik Rantzau.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Steinburg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
Schloss Breitenburg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Conjoint
Christine von Halle (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Frants Rantzau (d)
Breide Rantzau (d)
Gerhard von Rantzau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Oelixdorf, Stele für Heinrich Rantzau NIK 8565.JPG

Vue de la sépulture.

Heinrich Rantzau ( - ) fut un général, astrologue et savant danois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Johann Rantzau, il suivit Charles Quint au siège de Metz (1552) et succéda à son père dans le gouvernement du duché de Holstein.

Il protégea les sciences et les lettrés (Michael Maier, Nicolas Raimarus Ursus) et s'adonna à l’astrologie. Il a laissé, entre autres écrits :

  • Epigrammata et carmina varia, Leipzig, 1585 ;
  • Belli Dithmarsici vera descriptio (guerre faite en 1559 par son père), 1570 ;
  • Genealogia Ranzoviana, 1585 ;
  • Commentarius bellicus, 1595 ;
  • Aoroscopographia (traité des choses occultes), 1585 ;
  • un catalogue des princes qui ont aimé l'astrologie (en latin), 1585.

Ses thèses, rééditées en 1657 dans une traduction de Jacques Aleaume, furent combattues par Jean François, puis sous le nom de Descartes.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Henri, comte de Rantzau » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (Wikisource)

Liens externes[modifier | modifier le code]