Heinrich Nissen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nissen.
Heinrich Nissen
Küppers Nissen Bonn.jpg
Heinrich Nissen
Fonction
Membre de la Chambre des seigneurs de Prusse
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Haderslev (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
BonnVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Cimetière de Poppelsdorf (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Historien de l'Antiquité classique, archéologue des provinces romaines, professeur d'université, épigraphiste, érudit classique, archéologue classique, homme politiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Heinrich Nissen né le à Hadersleben (Danemark du Sud) et mort le à Bonn, Allemagne, est un historien allemand du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Heinrich Nissen a étudié à Kiel et à Berlin sous la direction d'August Böckh et Theodor Mommsen. Après avoir obtenu son diplôme, il a voyagé en Italie entre 1863 et 1867. Nissen a enseigné comme professeur à Strasbourg où il a été codirecteur de l'Institut für Altertumswissenschaft de 1878 à 1884. En 1884, il est élu comme successeur de Arnold Schaefers à l'Université de Bonn. Il a enseigné exclusivement l'histoire ancienne. Il fut aussi le pionnier de la recherche épigraphique qu'il a appliquée lors de ses études au cours de ses années en Italie qu'il a consacrées à l'archéologie des provinces romaines. Il a été cofondateur de la Reichs-Limes-Kommission.

Il a pris sa retraite en automne 1911 et Ulrich Wilcken lui succéda. À sa mort en 1912, il fut enterré dans le Poppelsdorfer Friedhof (Cimetière Poppelsdorfer).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Pompéi, Lüderitz, Berlin 1867.
  • Pompeianische Studien,Leipzig 1877.
  • Italische Landeskunde: Bd. 1 Land und Leute, Berlin 1883; Berlin 2 (2) 1902
  • Orientation, Studien zur Geschichte der Religion, 3 v. in 1, Berlin: Weidmann, 1906-1910.

Sources[modifier | modifier le code]