Heinrich Nissen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nissen.

Heinrich Nissen né le à Hadersleben (Danemark du Sud) et mort le à Bonn, Allemagne, est un historien allemand du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Heinrich Nissen a étudié à Kiel et à Berlin sous la direction d'August Böckh et Theodor Mommsen. Après avoir obtenu son diplôme, il a voyagé en Italie entre 1863 et 1867. Nissen a enseigné comme professeur à Strasbourg où il a été codirecteur de l'Institut für Altertumswissenschaft de 1878 à 1884. En 1884, il est élu comme successeur de Arnold Schaefers à l'Université de Bonn. Il a enseigné exclusivement l'histoire ancienne. Il fut aussi le pionnier de la recherche épigraphique qu'il a appliquée lors de ses études au cours de ses années en Italie qu'il a consacrées à l'archéologie des provinces romaines. Il a été cofondateur de la Reichs-Limes-Kommission.

Il a pris sa retraite en automne 1911 et Ulrich Wilcken lui succéda. À sa mort en 1912, il fut enterré dans le Poppelsdorfer Friedhof (Cimetière Poppelsdorfer).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Pompéi, Lüderitz, Berlin 1867.
  • Pompeianische Studien,Leipzig 1877.
  • Italische Landeskunde: Bd. 1 Land und Leute, Berlin 1883; Berlin 2 (2) 1902
  • Orientation, Studien zur Geschichte der Religion, 3 v. in 1, Berlin: Weidmann, 1906-1910.

Sources[modifier | modifier le code]