Heinrich Albert (compositeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Heinrich Albert et Albert.
Heinrich Albert
Description de l'image defaut.svg.

Naissance
Bad Lobenstein, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès (à 47 ans)
Königsberg, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Compositeur, poète
Maîtres Heinrich Schütz

Heinrich Albert (né le à Bad Lobenstein et mort le à Königsberg, est un poète et compositeur allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence l'étude de la musique en 1622 avec son cousin, le compositeur Heinrich Schütz à Dresde. Il poursuit son cursus en droit à Leipzig sans interrompre ses compositions, notamment des arias. En 1627, il part pour Varsovie avec des diplomates néerlandais. Ils sont faits prisonniers par des Suédois et sont retenus pendant une année. Quand il rentre en 1628, il s'implique dans la « science des fortifications ». Vers 1630, il reprend sa carrière de musicien à Königsberg et en 1643, il renoue avec Schütz[Baron 1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Son œuvre la plus importante est l'ensemble des 170 mélodies publiées sous le nom de Arien en huit volumes. Ces recueils comprennent des dédicaces détaillées qui témoignent de la vie quotidienne à Königsberg. Albert puise dans ses propres poésies et celles de Simon Dach. Ses mélodies sont très populaires et 25 d'entre elles deviendront des thèmes de chorals. Les préfaces de ses volumes sont également une source précieuse d'interprétation de la basse continue.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Baron

Autres références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]