Heimosodat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Heimosodat
Description de cette image, également commentée ci-après
Volontaires finlandais arrivant à Tallinn en décembre 1918 durant la Guerre d'indépendance de l'Estonie
Informations générales
Date 1918–1920 et 1921–1922.
Lieu Estonie, Carélie orientale, Petsamo, Ingrie

Guerre civile russe

Heimosodat est un ensemble de conflits armés auxquels des troupes de volontaires finlandais ont pris part dans les années 19181920 et 19211922. L’État finlandais n'est pas une partie prenante de ces guerres mais il y aura environ 9000 volontaires. Pour la plupart la motivation est le rêve d'une unité des peuples finno-ougriens, l'antibolchévisme, l'idéal de la Grande Finlande ou une envie d'aventure. Environ 600 combatants finlandais y perdront la vie[1].

Contexte[modifier | modifier le code]

La Finlande, qui depuis 1809 est un Grand-Duché appartenant à l'Empire russe, acquiert dans le sillage de la révolution d'Octobre, l'indépendance en 1917. Ce processus est accompagnée par de graves conflits internes et le 27 janvier 1918, éclate la guerre civile finlandaise. Bien que les participants étaient principalement Finlandais des deux côtés, les Blancs cherchent surtout à assurer l'indépendance du pays par rapport à la Russie et d'éliminer les forces révolutionnaires du territoire de l'ancien Grand-Duché.

Depuis le milieu du XIXe siècle, a eu lieu l'éveil d'une conscience nationale finlandaise et l'idée que les finnois et les peuples parents par la langue et la culture forment une unité naturelle et devraient donc aussi appartenir à un même pays, la grande Finlande.

Des considérations militaires sont entrelacées avec les motifs nationaux. L'existence du nouvel État de Finlande semble menacée à moyen terme à cause de la longue frontière terrestre avec la Russie qui semble difficile à défendre contre une Russie renaissante qui pourrait un jour vouloir reprendre la Finlande. En incorporant la Carélie orientale, la Grande Finlande n'aurait que les trois isthmes frontières entre le golfe de Finlande, le lac Ladoga, l'Onega et la mer Blanche. Juho Kusti Paasikivi, Président du Sénat de Finlande jusqu'en novembre 1918, pense qu'acquérir la Carélie orientale est presque vital pour la Finlande.

Pendant ce temps, la situation politique et militaire en Russie est chaotique. L'offensive allemande en février 1918 a conduit à l'effondrement de la défense russe et a forcé la Russie bolchevique au traité de Brest-Litovsk. Cela a incité les puissances de l'Entente à l'intervention militaire en Russie. En juin 1918, un contingent britannique a atterri à Mourmansk pour le sécuriser.

Guerres principales[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lars Westerlund,, Sotasurmaprojekti ja sukututkimus, Genos, (lire en ligne), p. 145-152

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]