Heiko Maas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Heiko et Maas.
image illustrant un homme politique image illustrant allemand
Cet article est une ébauche concernant un homme politique allemand.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Heiko Maas
Heiko Maas en juin 2014.
Heiko Maas en juin 2014.
Fonctions
Ministre fédéral allemand de la Justice et de la Protection du consommateur
En fonction depuis le
(3 ans 2 mois et 2 jours)
Chancelier Angela Merkel
Gouvernement Merkel III
Prédécesseur Sabine Leutheusser-Schnarrenberger (Justice)
Hans-Peter Friedrich (Consommation)
Vice-ministre-président de la Sarre
Ministre de l'Économie, du Travail, de l'Énergie et des Transports

(1 an 7 mois et 8 jours)
Ministre-président Annegret Kramp-Karrenbauer
Gouvernement Kramp-Karrenbauer II
Prédécesseur Peter Jacoby (Vice-MP, Économie)
Monika Bachmann (Travail)
Andreas Storm (Énergie et Transports)
Successeur Anke Rehlinger
Ministre de l'Environnement, de l'Énergie et des Transports

(10 mois et 20 jours)
Ministre-président Reinhard Klimmt
Gouvernement Klimmt
Prédécesseur Willy Leonhardt
Successeur Stefan Mörsdorf
Biographie
Date de naissance (50 ans)
Lieu de naissance Saarlouis (RFA)
Nationalité Allemande
Parti politique SPD

Heiko Maas
Ministres fédéraux de la Justice d'Allemagne

Heiko Maas, né le à Sarrelouis, est un homme politique allemand, membre du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Engagement politique[modifier | modifier le code]

En Sarre[modifier | modifier le code]

Chef de l'opposition[modifier | modifier le code]

Le , il est nommé ministre de l'Environnement, de l'Énergie et des Transports de la Sarre dans le gouvernement du social-démocrate Reinhard Klimmt. La défaite du SPD aux élections régionales de le conduit à quitter le gouvernement et à prendre la présidence du groupe parlementaire, désormais dans l'opposition. En 2000, il remplace Klimmt à la présidence du SPD régional.

Aux élections régionales du 5 septembre 2004, les sociaux-démocrates, dont il dirige la campagne, reculent de 44,4 % à seulement 30,8 %. À nouveau chef de file pour les élections régionales du 30 août 2009, il atteint un score historiquement bas, avec seulement 24,5 % des suffrages.

Ministre de l'Économie d'une grande coalition[modifier | modifier le code]

En , la rupture de la coalition jamaïcaine au pouvoir amène à des élections anticipées le 25 mars suivant. À l'issue de ce scrutin, au cours duquel le SPD remporte 30,6 % des voix, Maas négocie la formation d'une grande coalition avec la chrétienne-démocrate Annegret Kramp-Karrenbauer. Le succès des négociations le conduit à devenir, le 9 mai, vice-ministre-président, ministre de l'Économie, du Travail, de l'Énergie et des Transports.

Au niveau fédéral[modifier | modifier le code]

À la suite des élections fédérales du 22 septembre 2013, la CDU/CSU et le SPD entament des négociations en vue de constituer une grande coalition. Ayant abouti, Heiko Maas est choisi par les sociaux-démocrates le 14 décembre suivant comme futur ministre fédéral de la Justice et de la Protection du consommateur. Il prend ses fonctions trois jours plus tard.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]