Heerbrugg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Heerbrugg
Heerbrugg
Vue du château d'Heerbrugg
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Saint-Gall Saint-Gall
Circonscription électorale Rheintal
Commune Au, Balgach, Berneck et Widnau
Démographie
Population
permanente
2 623 hab. (31 décembre 2005)
Géographie
Coordonnées 47° 24′ 45″ nord, 9° 37′ 31″ est
Altitude 405 m
Divers
Langue Allemand
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Saint-Gall

Voir sur la carte administrative du Canton de Saint-Gall
City locator 14.svg
Heerbrugg

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Heerbrugg

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Heerbrugg
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Heerbrugg est une localité suisse, située dans le canton de Saint-Gall

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé à cheval sur les communes de Au (dont il dépend politiquement), Balgach, Berneck et Widnau dans le canton de Saint-Gall.

Monuments et curiosités[3][modifier | modifier le code]

  • L'église paroissiale des Trois-Rois (Hl. Drei Könige) fut construite en 1825-26 par Josef Simon Moosbrugger. Les stucs sont de Johann Michael Moosbrugger et fils.
  • L'église réformée est mentionnée en 1419 déjà. Elle fait partie d'un ensemble du Moyen Age tardif auquel s'ajoute une nouvelle adjonction au sud. Dans le chœur se trouve une tête du Christ en relief datant de la deuxième moitié du XVe s.
  • L'ancien Hôtel de Ville fut édifié en 1566. Il s'agit d'une construction en pierre du gothique tardif. Le grenier à blé a été transformé en salle des fêtes en 1596 par David Zollikofer et orné de peintures Renaissance.
  • L'auberge Rössli située à l'entrée du village a été construite vers 1640 puis remaniée en 1754 et en 1834.
  • Au centre du village et près de l'église catholique se tiennent plusieurs maisons de bois des XVIIe et XVIIIe s. à madriers ou poteaux.
  • La maison Nüesch située au sud du village est une construction allongée avec un petit pignon transversal daté de 1787.
  • Le château de Grünenstein est situé au sud-ouest de Balgach sur une hauteur. Déjà mentionné en 1270, il a probablement été reconstruit en 1776 par Johann Jakob Haltiner en collaboration avec Conrad Schindler, un des fils du propriétaire. Il consiste en un ensemble baroque tardif dont la partie inférieure de la tour provient du bâtiment précédent.
  • Le château d'Heerbrugg fut construit en 1078 par l'abbé de Saint-Gall Ulrich III von Eppenstein pour servir de forteresse. Après l'incendie de 1774, il fut reconstruit par Bartholomäus Schlumpf. Il consiste en un bâtiment baroque à trois étages et six axes avec pignon central incurvé. La tour date de 1911.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2017 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 30 septembre 2018).
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Guide culturel de la Suisse, Zürich, Ex Libris, , 445 p., p. 52

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :