Hedwig von Restorff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hedwig von Restorff
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité

Hedwig von Restorff (née le à Berlin – morte en 1962 à Fribourg-en-Brisgau) est une psychologue allemande. Spécialisée dans le domaine de la psychologie de la forme, elle est surtout connue pour sa découverte de l'effet von Restorff.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hedwig von Restorff fait des études de philosophie, psychologie et sciences naturelles à l'université Humboldt de Berlin. Elle soutient une thèse de doctorat sous la direction du psychologue Wolfgang Köhler en 1933, puis mène une recherche postdoctorale avec lui. La même année, elle publie dans la revue Psychologische Forschung (en) un premier article consacré à sa découverte, intitulé « Über die Wirkung von Bereichsbildung im Spurenfeld »[1], connue comme « l'effet von Restorff »[2]. Dans cette étude, elle met en évidence que dans une liste donnée d'items, certains sont plus faciles à mémoriser, et elle propose l'explication que cela est en relation avec le fait qu'ils diffèrent de quelque manière des autres, par leur couleur, leur forme ou leur catégorie sémantique[3]. Elle publie un deuxième article, en 1935, qu'elle cosigne avec Wolfgang Köhler, intitulé « Zur Theorie der Reproduktion : Analyse von Vorgängen im Spurenfeld »[4].

On ne connaît pas d'autres publications d'Hedwig von Restorff, Wolfgang Köhler quant à lui, s'exile aux États-Unis peu après.

Paradigme de l'isolation[modifier | modifier le code]

Article détaillé : effet von Restorff.

Von Restorff n'est pas la première à appliquer le « paradigme de l'isolation » (isolation paradigm) dans une étude. Des chercheurs ont ainsi utilisé cette approche pour observer des effets sur la mémoire[3]. Cependant, les travaux de von Restorff mettent en lumière l'effet associé[3],[5],[6],[7].

Publications[modifier | modifier le code]

  • « Über die Wirkung von Bereichsbildung im Spurenfeld » [On the effects of the formation of a structure in the trace field], Psychologische Forschung, n°18, p.299-342, 1933.
  • « Zur Theorie der Reproduktion : Analyse von Vorgängen im Spurenfeld », avec Wolfgang Köhler, Psychologischen Institut der Universität Berlin, 26 novembre 1935.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hedwig von Restorff, « Über die Wirkung von Bereichsbildung im Spurenfeld », Psychological Research, vol.18, p.299-342, DOI:10.1007/BF02409636.
  2. David J. Murray, « Von Restorff, Hedwig », Encyclopedia of the History of Psychological Theories, 2012, [lire en ligne]
  3. a b et c (en) Marcus Arenius, Charlotta Bengtsgård, Gita Berntsson, Ludvig Granqvist, David Lagerlöf, Gesa Praetorius et Johan Tjernström, « ISOLATE: An alternative interpretation of the von Restorff effect », sur https://www.ida.liu.se/ (consulté le 4 novembre 2014)
  4. Hedwig von Restorff & Wolfgang Köhler, « Zur Theorie der Reproduktion : Analyse von Vorgängen im Spurenfeld », notice du Sudoc [1].
  5. (en) Reed Hunt, « The subtlety of distinctiveness: What von Restorff really did », Psychonomic Bulletin & Review, vol. 2, no 1,‎ , p. 105–112 (PMID 24203592, DOI 10.3758/BF03214414)
  6. (en) Matthew Kelley et James Nairne, « von Restorff Revisited: Isolation, Generation, and Memory for Order », sur psychnet.apa.org (consulté le 5 novembre 2014)
  7. (en) William P. Wallace, « Review of the historical, empirical and theoretical status of the von Restorff phenomenon », Psychological Bulletin, vol. 63,‎ , p. 410-424 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]