Hector Barbossa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hector Barbossa
Personnage de fiction apparaissant dans
Pirates des Caraïbes.

Geoffrey Rush, l’interprète d'Hector Barbossa au festival de Cannes 2011.
Geoffrey Rush, l’interprète d'Hector Barbossa au festival de Cannes 2011.

Naissance
Origine Pirate
Décès
  • tué par Jack Sparrow sur l'Ile de la Muerta à la fin du 1er film
    puis est ressuscité par Tia Dalma dans le 2e film
  • en se sacrifiant pour tuer Armando Salazar à la fin du 5e film
Sexe Masculin
Espèce Humain
Activité Capitaine pirate
Famille Carina Smyth (fille)
Entourage William Turner
Elizabeth Swann
Jack Sparrow
Joshamee Gibbs
Bill Turner
Tia Dalma
Ennemi de Jack Sparrow
Davy Jones
Cutler Beckett
Barbe Noire
Capitaine Salazar

Créé par Ted Elliott
Terry Rossio
Interprété par Geoffrey Rush
Films La Malédiction du Black Pearl
Le Secret du coffre maudit
Jusqu'au bout du monde
La Fontaine de Jouvence
La Vengeance de Salazar

Le capitaine Hector Barbossa est un pirate fictif interprété par Geoffrey Rush dans la série cinématographique Pirates des Caraïbes. Sa première apparition a lieu dans le film La Malédiction du Black Pearl (2003), et il est présent dans les suites Le Secret du coffre maudit (2006), Jusqu'au bout du monde (2007), La Fontaine de Jouvence (2011) et La Vengeance de Salazar (2017). Hector Barbossa est un commodore pirate riche et puissant. Anti-héros par nature, il trahit par le passé Jack Sparrow, son capitaine, en déclenchant une mutinerie contre-lui. Il en paye plus tard le prix en dévenant un pirate maudit, ne pouvant plus ressentir les joies de la vie. Il est tué par Sparrow une fois la malédiction levée, mais est plus tard ressuscité par Tia Dalma qui a besoin de lui. Il est toujours flanqué de son singe Jack, que lui seul apprécie. Il est révélé le cinquième film qu'il a une fille cachée, Carina Smyth, issu d'une union naturelle avec l'une de ses amantes, Margaret Smyth. À la fin du film, Barbossa finira d'ailleurs par se sacrifier par amour pour sa fille afin de la sauver des griffes d'Armando Salazar. Après sa mort, Carina décide de prendre le nom de Barbossa en hommage du père qu'elle a à peine connu et qui a sacrifié sa propre vie pour elle.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

On ne sait pratiquement rien sur la vie de Barbossa avant qu'il ne serve sur le Black Pearl comme second. Il est probable qu'il ait grandi dans la pauvreté jusqu'à ce qu'il ne devienne pirate pour survivre. On sait cependant qu'il commandait une goélette du nom de Cobra, jusqu'à ce qu'il se fasse aborder par Boris Palachnik, dont il se vengera. Lorsque Jack Sparrow recherche un équipage pour le Black Pearl, Barbossa est engagé comme second. L'équipage du Capitaine Jack Sparrow fait ensuite voile en direction de l’île de la Muerta pour trouver le trésor d’Hernan Cortès, Jack connaissant sa localisation. Trois jours après le départ, Barbossa réussit à l’amadouer et le capitaine révèle les coordonnées de l’île, pensant que son « fidèle » second pourrait l’aider à la trouver. À la nuit tombée, Barbossa regroupe le reste de l’équipage et mène une mutinerie contre son Capitaine. Ils l’abandonnent sur une petite île perdue du nom de "l'île des trafiquant de rhum" au beau milieu de l’océan avec un seul pistolet charger d'une seule balle. Ce soir là, Bill Turner (alias Bill le Bottier) est du côté de Jack, Barbossa l'attache alors à un canon et le jette par-dessus bord. Avec le Pearl sous le commandement du capitaine Barbossa, ils mettent le cap vers l’île de la Muerta. Ils trouvent l’île et son trésor, puis ils dépensent l’or du coffre de Cortès, refusant de croire à la malédiction qui pèserait dessus.

Mais ensuite, ils constatent qu’ils ne ressentent plus rien lorsqu’ils mangent, boivent ou sont en bonne compagnie, et surtout que les rayons de la lune les transforment en squelettes immortels. Plus tard, ils apprennent comment annuler la malédiction mais pour cela ils ont besoin de rassembler toutes les pièces maudites avec le sang des victimes, or ils ont envoyés Bill Turner par le fond et celui-ci a donné l’une des pièces du trésor à son enfant (William Turner). L’équipage se lance alors à la recherche des pièces maudites. Pendant dix ans, le Pearl canonne les villages pour retrouver les pièces. La violence de ces attaques fait de lui une véritable légende dans les Caraïbes.


La Malédiction du Black Pearl[modifier | modifier le code]

Dix ans après la mutinerie, Hector Barbossa et ses hommes arrivent à Port Royal, où vit Elizabeth Swann, qui détient le dernier médaillon. À bord du Black Pearl, ils attaquent la ville. Pintel et Ragetti, deux membres de l'équipage, partent directement dans le château du gouverneur Weatherby Swann, le père d'Elizabeth. Alors qu'il allaient la brutaliser, elle invoque le droit de pourparler. Ils l'emmènent alors voir leur capitaine, comme l'exige le Code des Pirates. Là, elle fait la connaissance de Barbossa et de son singe, et, après quelques phrases, elle montre le médaillon et menace de le faire tomber dans l'eau. Barbossa le reconnaît immédiatement, mais fait semblant de ne pas s'y intéresser. Or Elizabeth fait semblant de le lâcher, et le reflexe de Barbossa le trahit. Ils passent donc un accord, et Elizabeth lui donne le médaillon en échange du départ définitif des pirates de la ville. Mais elle oublie de préciser qu'elle devait être ramenée à terre, et Barbossa la garde captive à bord du Pearl. En effet, elle mentit lorsqu'elle avoua être Elizabeth Turner, or "Turner" était le nom de Bill le Bottier, et seul son sang ou celui de sa descendance pouvait lever la malédiction : Barbossa compte donc utiliser le sang d'Elizabeth à l'île de la Muerta. Un soir, il la fait venir dans sa cabine pour s'entretenir avec elle, et lui fait proter une robe rouge. Là, il lui révèle l'origine de leur malédiction, mais Elizabeth n'en croit pas un mot. Barbossa la voit prendre un couteau et tenter de s'enfuir. Il la rattrape, elle se tourne, et lui plante le couteau dans la poitrine. Elle est choquée par son geste, mais Barbossa le retire en riant, après quoi Elizabeth passe la porte. Elle voit alors l'équipage mutin devenu cadavres, devenu l'équipage hétéroclite. Le Black Pearl arrive à l'Isla de la Muerta, et Barbossa prononce le rituel. Mais rien ne se passe, et Barbossa manque de peu une mutinerie. Elizabeth est alors sauvée par Jack Sparrow, William Turner et l'équipage de l'Intercepteur, mais Barbossa les poursuit à bord du Pearl, et les rattrape. S'en suit un combat naval, qui se resulte par la destruction de l'Intercepteur, par la capture de William, véritable héritier de Bill, et par le bannissement de Jack Sparrow et d'Elizabeth Swann. Quant à lui, Barbossa retourne à la Muerta pour répéter le rituel, avec cette fois-ci la bonne personne. Il y arrive, mais alors qu'il allait utiliser le sang de William, il est interrompu par Sparrow, échappé de l'île au Rhum. Il le convainc de ne pas encore tuer Will, car le Commodore Norrington l'attend à la sortie de la caverne, et que s'ils ne sont plus immortels, lui et ses pirates se feraient tuer. Barbossa envoie donc ses hommes attaquer l'Intrépide en passant par le fond de l'eau, et reste dans la grotte avec Sparrow et quelques hommes.

Mais cela faisait partie du plan de Sparrow, qui l'attaque, et démarre un combat singulier. William et Elizabeth s'oocupent eux des pirates. Jack et Barbossa se battent longtemps, jusqu'à ce que Jack sorte son pistolet à une balle et tire dans la poitrine de Barbossa. Ce dernier rit, se croyant toujours immortel. Mais derrière lui, Will finit le rituel en donnant de son sang, et en remettant la dernière pièce en place. Barbossa ouvre son col, et voit le sang couler. Il regarde alors Jack, et lui dit "J'ai froid, si froid..." avant de s'effondrer, mort sur un tas d'or, lâchant la pomme qu'il avait prévu de manger.

Le Secret du coffre maudit[modifier | modifier le code]

Barbossa est ressuscité par Tia Dalma, qui est en réalité Calypso, une déesse et intervient à la fin du film, après que Jack Sparrow fut envoyé dans l'Antre de Davy Jones. En effet, en tant que l’un des neuf Seigneur des Pirates, Barbossa est de ceux qui peuvent la libérer de sa prison charnelle et lui faire retrouver sa condition de déesse. Ils ont donc conclu un marché : Si Barbossa réussit à libérer Calypso de sa prison charnelle, celle-ci le ressuscitera mais s'il n'y arrive pas, Calypso renverra Barbossa dans le monde des morts. De plus, Barbossa ne révèle pas toute suite son identité. En effet, il réside chez Tia Dalma, il y est même quand l’équipage de Jack se rend chez elle pour avoir des informations sur Davy Jones et son coffre (sa botte dépasse, et Jack, son singe, va immédiatement vers lui lorsqu’il est libéré de sa cage et Jack trouve son chapeau). Ce n’est seulement qu’après la mort de Jack (Sparrow), quand l’équipage revient à la cabane de Tia Dalma, que celle-ci leur présente Barbossa comme leur nouveau Capitaine d'expédition. Elle propose à l’équipage d'allez libérer Jack de l’Antre de Davy Jones, dans un voyage jusqu’au bout du monde. Barbossa a une connaissance préalable de ces eaux, et va accompagner "les amis de Jack" jusqu'à "l'Antre de Davy Jones" pour pouvoir sauver le Capitaine du Black Pearl (à son grand regret), et ensuite libérer Calypso (il faut toute la confrérie pour pouvoir la libérer avec les pièces de huit des 9 Seigneurs Pirates, dont celui de Jack).

Jusqu'au bout du monde[modifier | modifier le code]

En tant que capitaine, Barbossa et les derniers rescapés du Pearl se rendent à Singapour pour y rencontrer Sao Feng, Seigneur des Pirates, et lui demander un équipage et une jonque pour retrouver Jack Sparrow, lui-aussi Seigneur, mais qui n’a pas nommé de successeur avant sa mort. Ennemi de longue date de Jack, Sao Feng n’est pas facile à convaincre, de plus qu’il nourrit une grande méfiance contre ses invités, Will s’étant en plus fait prendre lorsqu’il essayait de voler les cartes nautiques sur ordre de Barbossa. Les choses s’aggravent lorsqu’un individu est reconnu comme étranger, mais Barbossa assure qu’il ne fait pas partie des siens, ce qui est vrai. Mais il s’avère que l’homme sert la compagnie des Indes orientales, les soldats envahissent le repaire de Sao Feng, déclenchant une grande bataille qui s’étend jusque dans la ville et son port. Will négocie les cartes, l’équipage et la jonque avec Sao Feng et les obtient, ce qui permet à Barbossa et son équipage de fuir. L’équipage regroupe Will, Elizabeth, les fidèles de Jack Sparrow (Joshamee Gibbs, Cotton, Marty, Pintel et Ragetti), Tia Dalma, et des hommes de Sao Feng dirigés par Tai Hang. Le voyage qu’il conduit jusqu’au bout du monde les fait traverser une mer gelée, mais Barbossa assure à son équipage que le plus dur n’est pas de se rendre dans l’Au-delà, mais d'en ressortir. Un peu plus tard, Will constate qu’ils sont perdus en mer, acte volontaire de la part de Barbossa puisqu’il faut se perdre pour « trouver l’introuvable ». Ils arrivent ensuite au bout du monde : une gigantesque cascade qui mène dans l’Antre de Davy Jones. Malgré les efforts des hommes pour revenir en arrière, ils y arrivent et chutent. Ils se retrouvent sur une plage chaude, mais le navire est détruit. C’est alors que Jack Sparrow et le Black Pearl surgissent de derrière une dune de sable. Les retrouvailles sont froides avec Barbossa mais chaleureuses avec les autres. Ils embarquent tous sur le Pearl pour sortir de l’Antre, mais des disputes apparaissent entre Jack et Barbossa quant au commandement. Barbossa se révèle inactif malgré les jours qui s’écoulent, les rapprochant de plus en plus d’une mort certaine, et c’est Jack qui trouve la solution pour sortir. Ils font rouler le navire, permettant que le haut soit en bas, et ils arrivent ainsi au matin dans le monde des vivants, tandis que c’est le soir dans l’Antre.

Mais dès leur retour, des complications apparaissent. L’Impératrice arrive, vite rejoint de l’Endeavour. Alors que Jack négocie avec Cutler Beckett, Barbossa convainc Sao Feng de le rejoindre dans sa cause, à savoir réunir le Tribunal de la Confrérie pour libérer Calypso, qui déchaînerait les mers contre la compagnie des Indes. L’entente se fait, le Pearl canonnade l’Endeavour, le rendant hors d’état de les suivre, et les deux navires pirates prennent chacun une route différente par précaution. Lorsqu’ils arrivent à l’île des Naufragés, des désaccords pouvant être dangereux apparaissent entre Barbossa et Tia Dalma. Il l’enferme donc dans les prisons, sachant que la déesse n’a pas encore ses pouvoirs. Au cour du tribunal, Barbossa réunit les pièces de Huit (la sienne est l’œil de bois qu’il a donné à Ragetti lors du naufrage du Cobra), puis propose ensuite de libérer Capypso, il se fait alors huer, et la réunion tourne à la bagarre générale. Mais Jack parvient à faire entendre sa voix, et il propose de suivre l’idée d’Elizabeth, qui est de se battre tout simplement. Barbossa y met son veto, faisant remarquer que le code veut que ce soit le Roi des Pirates qui déclare la guerre, mais là encore, Jack parvient à faire élire Elizabeth. Rageur, Barbossa fait signe à Ragetti de garder les pièces de Huit.

Le lendemain, la maigre flotte des pirates fait face à l’immense armada de la compagnie. Jack réclame un pourparler qui se fait sur un banc de sable entre les deux ennemis. En voyant Will en compagnie de Beckett et de Davy Jones, Barbossa l’accuse d’être le traître qui a conduit la compagnie jusqu’à l’île des Naufragés, mais il apprend que c’est finalement Jack. Agissant avant tout pour la Confrérie, il s’oppose à ce que Jack, Seigneur des Pirates, soit échangé contre Will, mais Elizabeth étant Reine du Tribunal, l’échange a lieu. Il récupère toutefois la pièce de Huit de Jack. Dès leur retour sur le Pearl, Barbossa prend celle d’Elizabeth, lui permettant ainsi de toutes les avoir. Il fait venir Tia Dalma pour la libérer, mais Barbossa n’est pas particulièrement doué pour parler en véritable amant, alors c’est Ragetti qui parvient à faire le rituel qui la libère. Tia grandit jusqu’à s’immobiliser, Barbossa s’incline et lui demande de déchaîner sa colère contre leurs ennemis, mais en guise de réponse, elle lui hurle dessus puis elle se « dissout » en des centaines voire des milliers de crabes qui retombent à l’eau. La stratégie de Barbossa reposait sur Calypso, mais maintenant qu’il se rend compte qu’elle n’a jamais voulu tenir sa promesse, et se sent condamné et voué à perdre la bataille. Malgré le moral en berne, Elizabeth parvient à leur redonner courage. Ils hissent leurs drapeaux, prêts à combattre, et le Pearl sort des rangs pour affronter le Hollandais Volant.

Un maelstrom de Calypso se forme entre eux, Barbossa est alors invité à prendre la barre, et il fonce droit sur le vortex. Ils y rentrent et il ordonne ensuite aux canonniers d’ouvrir le feu. L’équipage de Jones se lance à l’abordage, et Barbossa les affrontent par groupes. Au milieu de ses affrontements, il parvient tant bien que mal à marier Will et Elizabeth. Mais la force du maelstrom les enfoncent, Barbossa fait donc ressortir de Pearl, tandis que le Hollandais est englouti. Jack veut ensuite affronter l’Endeavour, ce que Barbossa juge de pure folie. Mais avec le Hollandais qui resurgit, sous le commandement de Will, il retrouve courage et fait virer le Pearl. Ensemble, ils flanquent l’Endeavour et le détruisent. Sans le Hollandais, sans l’Endeavour, et sans Beckett, le reste de l’armada préfère faire demi-tour, menant ainsi à la victoire des pirates.

Ils se rendent ensuite à Tortuga pour y fêter leur victoire. Barbossa profite de l’absence de Jack, descendu à terre, et fait poser Gibbs sur le ponton. Ils mettent les voiles, et quittent Tortuga. Mais cette deuxième mutinerie ne plait pas vraiment à certains, qui demandent seulement à voir les cartes de Sao Feng pour se sentir moins coupables. Barbossa veut maintenant s’en servir pour trouver la Fontaine de Jouvence, promesse de la vie éternelle, mais en ouvrant les cartes, il découvre que Jack les a découpé et a gardé la partie avantageuse.


Quelques années plus tard, alors qu’ils sont près d’Hispaniola, ils se font attaquer par le Queen Anne’s Revenge, avec pour capitaine le légendaire Barbe-Noire. Ce dernier, grâce à d’étranges pouvoirs, donne la vie aux cordages qui capturent les hommes et les pend ainsi en hauteur, promettant une mort longue et souffreteuse. Pour y échapper, Barbossa n’a eu d’autre choix que de couper sa jambe droite, retenue par la corde. Il est le seul survivant, mais il a perdu le Black Pearl et son équipage (ce qui n'est pas sur à 100%, vu que Marty, Mullroy et Murtogg sont de retour dans la Vengeance de Salazar). Depuis cette nuit-là, Barbossa n’a plus qu’une seule envie, plus celle de chercher la Fontaine de Jouvence, mais celle de se venger, peu importe dans combien de temps. Sans rien, il préfère se mettre au service du Roi George II comme corsaire après avoir accepté le Pardon Royal. Il obtient le grade de capitaine dans la Marine Royale Anglaise, et commence aussi à porter une jambe de bois. Celle-ci est remplie de rhum, l'alcool étant interdit aux marins envoyés par le roi.

La Fontaine de Jouvence[modifier | modifier le code]

Il retrouve Sparrow à la Cour du Roi George. Ce dernier s'enfuit. le roi charge Barbossa de chercher la Fontaine avant les espagnols. Avant d’appareiller, Barbossa se rend à la Tour de Londres, où Gibbs est retenu prisonnier. Il espère y retrouver Jack, mais celui-ci semble avoir quitté Londres. Barbossa promet la mort au bout d’une corde à Gibbs s’il ne lui offre rien pour son expédition. Le maître d’équipage sort la carte de Sao Feng, qui indique la route jusqu’à la Fontaine, mais la brûle aussitôt, assurant qu’il retient le trajet dans sa tête, obligeant Barbossa à l’emmener avec lui. Ainsi, ils traversent l’Atlantique à bord du HMS Providence, se faisant régulièrement aider par Gibbs. Lorsqu’ils croisent la flotte espagnole, il se préparent à l’abordage, mais leurs concurrents ne veulent pas perdre de temps et poursuivent leur route, Barbossa fait alors accélérer la manœuvre maintenant qu’ils sont derrière dans la course. Barbossa doit aussi faire face à l’équipage du Providence qui s’est arrêté de travailler en apprenant qu’ils se rendent à Whitecap Bay, le royaume des créatures marines (les sirènes). Inflexible, Barbossa se montre clair avec eux, mais leur redonne aussi courage. Quand ils arrivent à Whitecap Bay, ils découvrent un endroit complètement ravagé, à cause de l’attaque qu’il y a eu la veille, ce qui laisse secrètement penser Barbossa que Barbe-Noire n’est plus très loin, et que l’heure de la vengeance est proche. Il ne cherche pas à intervenir quand le Providence se fait attaquer par les sirènes, et laisse sans regret les créatures dévorer l’équipage et faire chavirer le navire. Le petit groupe qui reste, où se trouvent notamment Gibbs, Theodore Groves et le lieutenant Gillette, se met en route et s’enfonce dans la jungle. Barbossa commence à capturer des grenouilles vénéneuses qu’il enferme dans un bocal, et se sert de leur venin pour mettre sur son épée, car il sait qu’il lui faudra avoir une supériorité sur Barbe-Noire. Sachant que Barbe-Noire aura besoin des Calices, Barbossa trouve le navire de Ponce de León, le Santiago, où elles se trouvent. Mais Barbe-Noire a envoyé Jack, obligeant Barbossa à feinter qu’il vient chercher les Calices pour le roi. Ils trouvent le coffre, mais qui ne contient de simples pierres là où devraient être les Calices. Ils réalisent que les espagnols les ont devancés, et ils se rendent à leur campement. Ils y sont rejoints par les survivants du Providence, mais Barbossa et Jack y vont seuls, mais il demande tout de même à Groves d’intervenir à son signal. Leur infiltration réussit, ils récupèrent les Calices, avant d'être coincés par les soldats.

Ligotés aux troncs de palmiers, ils n’ont rien d’autre à faire qu’attendre. Jack a quand même vu clair dans le jeu de Barbossa et a compris ses véritables intentions. Les deux Némésis s'allient pour s'aider chacun dans leurs causes, et parviennent à s'évader. Barbe vs barbo Hector prononce les chefs d'accusation de Teach et le provoque en duel à mort Barbossa et son équipage arrivent à la Fontaine de Jouvence à la grande surprise de Barbe-Noire. Les équipages du Providence et du Revenge s’affrontent, et leurs capitaines engagent un duel à mort. Malgré son handicap, Barbossa combat vaillamment, bloquant les coups de son adversaire avec sa béquille, mais il ne fait pas le poids face à Barbe-Noire qui reprend l’avantage et le fait tomber au sol. Ils sont interrompus par l’arrivée des espagnols, qui sont venus pour seulement détruire la Fontaine, considérant que Dieu seul peut accorder la vie éternelle. Alors que Barbe-Noire s’apprête à affronter L’Espagnol, Barbossa en profite pour lui entailler la main droite. La blessure est déjà fatale pour le pirate puisque l’épée est empoisonnée, mais Barbossa donne un second coup, dans le ventre, les vengeant lui et le Pearl.

Il prend possession du sabre de Barbe-Noire, de son équipage et de son navire. Une grande marche s'en suit pour revenir à bord du Queen Anne's Revenge. Enfin, Hector se débarrasse de ses habits de corsaire et redevient le forban qu'il a toujours été. Il déchire sa lettre de marque et s'enfuit vers Tortuga.

La Vengeance de Salazar[modifier | modifier le code]

Cinq ans plus tard, Barbossa est devenu le plus riche des pirates, possédant une flotte de dix navires. Il fait redécorer le Revenge avec des voiles rouges en tissu de haute qualité, des os recouverts de feuilles d'or, et des meubles chers et précieux dans sa cabine. Son apparence est elle-même symbole de grande richesse, avec une longue perruque de gouverneur, des vêtements brodés, et une jambe de bois moulée dans de l'or, incrustée par endroit de pierres précieuses. Il recrute petit à petit les meilleurs pillards des Caraïbes. Mais un jour, sa puissance est menacée. En effet, Mullroy et Murtogg, deux membres de l'équipage du Revenge, rentrent dans sa cabine pour lui parler d'affaires très importantes. Le commodore est alors assis à son bureau, mangeant des pâte de fruits et écoutant trois musiciens jouer du violon. Les deux marins ouvrent les porte et lui disent maladroitement qu'ils ont des nouvelles importantes. Barbossa fait partir les musiciens en tirant un coup de canon dans leur direction, avant de demander à ses interlocuteurs de parler. Ils l'informent alors de la destruction de deux de ses navires par le capitaine Armando Salazar. Barbossa a une expression d'effroi, et choisit d'aller chercher des informations plus précises auprès de la sorcière Shansa. Celle-ci lui conseille d'arrêter de fréquenter l'océan, ce qu'il refuse catégoriquement, et elle lui informe que les fantômes sont à la recherche de Jack Sparrow.

Ces informations en poche, Barbossa retourne à bord du Revenge, et ordonne à ses hommes de faire cap tout droit sur le Silent Mary. Il ordonne ensuite à ce que personne ne résiste une fois que l'équipage fantôme les aura abordé. Le Silent Mary apparaît alors, et son équipage saute sur le pont. Les pirates sont pris en otage, tandis que Salazar parle à Barbossa, lui demandant ce pourquoi il tient volontairement à être abordé. Le capitaine répond qu'il sait où Sparrow se trouve, et qu'il le guidera jusqu'à lui. Salazar ammène alors les pirates sur le Mary en otages. Il traverse deux fois Salazar et ses alliés avec Sparrow, libérantBlack Pearl avec l'épée de Blackbeard et encore une fois le capitaine. En voyant le journal de Carina, il se rend compte qu'elle est sa fille. Cependant, il choisit de ne pas lui parler de sa véritable parenté afin de lui permettre de garder son image idéalisée de son père, qu'elle imagine être un astronome . Quand ils atteignent l'île où se trouve le Trident de Poséidon , un combat entre eux et Salazar s'ensuit, qui se poursuit plus tard sur le fond de l'océan. Barbossa a lui-même abaissé avec l'ancre du navire pour sauver Jack, Henry et Carina. Quand Carina tombe, Barbossa l'attrape, révélant un tatouage de la constellation d'étoiles Carina, après quoi Carina se rend compte qu'il est son père. Barbossa sacrifie sa vie pour protéger Carina d'un Salazar approchant, sautant dans l'abîme et prenant Salazar avec lui. Suite à ces événements, Carina prend le nom Barbossa.