He Weifang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
He Weifang
He Weifang.jpg
He Weifang en 2007
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Université de Chine de sciences politiques et droit (en)
Université en sciences politiques et droit du Sud-Ouest (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Université de Pékin
Université du Zhejiang
Université de Chine de sciences politiques et droit (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

He Weifang (chinois simplifié : 贺方卫; pinyin : He Weifang), né en 1960 dans le district de Muping (province du Shandong), est un professeur à l'université de Pékin et un militant qui s'efforce de réformer le système judiciaire chinois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a obtenu un BA à l'Université de science politique et droit et une maîtrise en droit. Il a été professeur agrégé à l'université chinoise de science politique et de droit de 1985 à 1995, puis il est devenu professeur et directeur de thèses à l'université de Pékin. Depuis 2008, il a été le doyen de la Faculté de droit de Guanghua l'Université de Zhejiang.

He Weifang est un des 303 intellectuels chinois signataires de la charte 08[1].

Depuis 1992, il s'est efforcé de réformer le système judiciaire chinois. Il a écrit de nombreux articles sur l'importance de la modernisation du système judiciaire chinois, qui lui a valu le surnom de « Justice Il ».

En , He Weifang a été empêché de quitter le pays. Selon Mo Shaoping, avocat de Liu Xiaobo le premier prix Nobel de la paix chinois : « le gouvernement chinois veut absolument éviter que les amis de Liu Xiaobo soient présents à la cérémonie » de remise du prix Nobel de la paix[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]