Haya bint al-Hussein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Haya bint Al Hussein
Description de cette image, également commentée ci-après
La princesse Haya.
Biographie
Naissance (45 ans)
Amman (Jordanie)
Père Hussein de Jordanie
Mère Alia Al Hussein
Conjoint Mohammed ben Rachid Al Maktoum

La princesse Haya bint al-Hussein, née le 3 mai 1974 à Amman (Jordanie), fille du roi Hussein de Jordanie et de la reine Alia al-Hussein, est une cavalière, présidente de la Fédération équestre internationale entre 2006 et 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la demi-sœur du roi Abdallah II de Jordanie.

Elle est depuis 2004 la sixième épouse de l'émir de Dubaï, Mohammed ben Rachid Al Maktoum, dont elle a deux enfants, Al-Jalila, née en 2007 et Zayed, né en 2012[1].

Elle participe aux Jeux olympiques d'été de 2000 à Sydney (Australie), représentant son pays en saut d'obstacles.

En 2007, elle est nommée « Messager de la paix » des Nations unies[réf. nécessaire].

En 2016, elle fonde le centre al-Ma’awa, un domaine jordanien de 140 hectares qui recueille des animaux (20 lions, trois ours et deux tigres en 2018), notamment de zones de conflits où ils subissaient une détresse physique et psychologique[2].

Elle préside l'International Humanitarian City, organisme et centre de logistique destiné à la distribution de l'aide humanitaire situé dans l'émirat de Dubaï[réf. nécessaire].

En juin 2019, elle fuit vers l'Allemagne puis le Royaume-Uni[3],[4] avec ses deux enfants et une quarantaine de millions de dollars, et demande le divorce[5]. Une audience a lieu le 30 juillet 2019 pour déterminer qui aura la garde des enfants[6]. Elle réclame la garde des enfants et une protection de l'un de ses enfant contre tout mariage forcé[7].

Le 9 septembre 2019, elle est nommée diplomate à l'ambassade de Jordanie à Londres par son frère, le roi Abdallah II, situation lui conférant ainsi un statut diplomatique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Latifa Al Maktoum (1985) (une fille de son époux, ayant tenté en vain de fuir l'émirat en 2018)
  • Shamsa Al Maktoum (sœur de Latifa, détenue contre son gré à Dubaï après une tentative d’évasion en Angleterre en 2000)

Liens externes[modifier | modifier le code]