Hawker Horsley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un aéronef image illustrant le domaine militaire image illustrant le Royaume-Uni
Cet article est une ébauche concernant un aéronef, le domaine militaire et le Royaume-Uni.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Hawker Horsley
{{#if:
Un Hawker Horsley de la Royal Air Force.
Un Hawker Horsley de la Royal Air Force.

Constructeur Drapeau : Royaume-Uni Hawker Engineering Co. Ltd (en)
Rôle Bombardier
Statut retiré du service
Mise en service 1927
Date de retrait 1934
Équipage
2 personnes
Motorisation
Moteur Rolls-Royce Condor (en) IIIA
Nombre 1
Type 12 cylindres en V refroidi par liquide
Puissance unitaire 665 ch
Dimensions
Envergure 17,22 m
Longueur 11,84 m
Hauteur 4,16 m
Masses
Maximale 3 538 kg
Performances
Vitesse maximale 203 km/h
Plafond 4 270 m
Rapport poids/puissance 5,32 kg/ch
Armement
Interne 2 mitrailleuses de 7,7 mm
Externe 680 kg de bombes ou une torpille de 975 kg

Le Hawker Horsley est un avion militaire de l'entre-deux-guerres biplan. Il a servi dans la Royal Air Force comme bombardier de jour et bombardier torpilleur de 1927 à 1934.

Conception[modifier | modifier le code]

Le Hawker Horsley avait été conçu en 1923 comme un bombardier de jour pour la Royal Air Force[1]. Le prototype effectua son vol initial en 1925. Il se caractérisait par un radiateur monté sous l'avant du fuselage et par un train d'atterrissage fixé aux longerons du plan inférieur de la voilure[2].

Engagements[modifier | modifier le code]

Le Horsley entra en service dans la Royal Air Force en 1927 comme bombardier de jour, en remplacement du Fairey Fawn (en), au sein des Squadrons 11 et 100. En 1928, il fut muni d'un équipement spécial pour devenir un bombardier torpilleur[1]. Il entra en service en juin 1928 dans le Squadron 36, basé à Donibrisle (en) en Écosse, puis dans le Squadron 100, reconverti pour ce type de missions. Au total, cinq squadrons de bombardement stationnés en Grande-Bretagne utilisèrent le Horsley, qui resta en service jusqu'en février 1934[2] et son remplacement par le Vickers Vildebeest. Cet appareil demeura en service pendant douze ans, ce qui constitue un record d'activité opérationnelle.

Le plus célèbre de ces appareils fut celui qui remporta en mai 1927 le record mondial de distance franchie, en volant de Cranwell au golfe Persique, sur 5 504 kilomètres[3].

Variantes[modifier | modifier le code]

Au total, 112 Horsley furent fabriqués en deux versions :

  • Mark I, usiné en bois.
  • Mark II, entièrement métallique[2].

Autres caractéristiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Nouvelle arme navale: appareils de chasse 1918-1939 », Connaissance de l'histoire mensuel éditions Hachette, no 24,‎ , p. 38.
  2. a, b et c Le grand atlas de l'aviation, Atlas, , 431 p. (ISBN 2-7312-1468-6), page 6.
  3. Enzo Angelucci et Paolo Matricardi, Multiguide aviation – Les avions 2/ Les avions de l’entre-deux-guerres, Elsevier Sequoia, , 319 p., page 113.

Voir aussi[modifier | modifier le code]