Hawker 4000

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hawker 4000
Image illustrative de l'article Hawker 4000

Rôle Jet d'affaires
Constructeur Drapeau : États-Unis Hawker Beechcraft

Raytheon Aircraft Company

Équipage 2
Statut en service
Premier vol
Coût unitaire 22,4 millions de $ (2011)
Production > 180
Dimensions
Longueur 21,1 m
Envergure 18,8 m
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 10,659 t
À vide 11,793 t
Max. au décollage 17,917 t
Passagers 8 / 12
Motorisation
Moteurs 2 x Pratt & Whitney Canada PW308A
Performances
Vitesse de croisière maximale km/h (Mach 0,82)
Plafond 13 716 m

Le Hawker 4000, à l'origine Hawker Horizon, est un jet d'affaires biréacteur «Super Mid Size» développé par Hawker Beechcraft (anciennement Raytheon Aircraft Company).

Développement[modifier | modifier le code]

Raytheon a annoncé un nouveau jet d'affaires en novembre 1996, avion plus grand que le Hawker 1000 composant le haut de gamme des jets de Raytheon. La conception, alors appelée Hawker Horizon, visait à voler en 1999, avec la certification et livraisons initiales à la clientèle prévues pour 2001[1].

Le premier prototype a effectué son vol inaugural le [2], le deuxième et le troisième prototype faisant leur premier vol le 10 mai et le [3]. Il a fait sa première apparition publique en , exposé lors de la convention de la National Business Aviation Association (en) (NBAA)[3]. En les commandes se chiffraient à plus de 130 avions, avec des livraisons prévues à partir de juin 2008. Le NetJets a signé une commande de 50 nouveaux appareils, la commande commerciale la plus importante dans l'histoire de Raytheon Aircraft.

Le Hawker 4000 est certifié aux normes FAA FAR Part 25, ce qui donne à l'avion une certification dans catégorie transport pour un délai de cinq ans. Le 4000 termine les est de fonctionnement et fiabilité le [4]. En septembre 2005, un prototype subit des tests au McKinley Climatic Laboratory sur l'Air Force Base d'Eglin, en Floride[5]. Cependant, comme la certification part 25 doit expirer le 31 mai 2006, la société a déposé une demande de prolongation pour parer la possibilité que le programme de certification devrait recommencer à partir du début. Le , la société a annoncé que le 4000 avait reçu sa certification de type de la FAA[6].

En mai 2008, BJETS a passé une commande de dix Hawker 4000 à Hawker Beechcraft Corporation. La valeur du contrat, y compris toutes les options exercées a été estimée être au-delà de 330 millions $. L'accord a été annoncé au salon EBACE, le 20 mai 2008[7],[8]. À la suite de la commande de BJETS, Hawker Beechcraft a livré son Hawker 4000 biréacteur d'affaires à son client Jack P. DeBoer au cours d'une cérémonie spéciale au centre de livraisons client de la société à Wichita, Kansas. À l'époque, le Hawker 4000 était le premier avion de sa catégorie à être de construction composite[9].

Le Hawker 4000 a reçu la certification de l'Administration de l'aviation civile de Chine en décembre 2009[10]. En février 2010, Hawker Beechcraft a livré son premier Hawker 4000 à un client de Chine continentale[11].

En mai 2013, Hawker Beechcraft offre de sa division de jet, y compris le projet Hawker 4000, à la vente. La société a l'intention de se concentrer sur ses avions à hélices; laissant l'avenir du Hawker 4000 à un éventuel acquéreur[12],[13].

Conception[modifier | modifier le code]

Cabine d'un Hawker 4000

Le Hawker 4000 peut être équipé pour accueillir dix personnes. La construction de l'avion en carbone composite donne plus d'espace intérieur que de nombreux jets de sa catégorie. La hauteur debout intérieure est d'une moyenne de six pieds. Cette construction composite plus légère qu'une structure en aluminium standard, permettant une portée maximale de 3 445 miles nautiques, et un plafond de service de 45 000 pieds (14 000 m)[14]. Le poste de pilotage dispose d'une avionique Honeywell Primus (en) Epic suite avec EICAS (en), FADEC et automanette.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Aéronefs comparables

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jerram 2004, p. 31
  2. Jerram 2004, p. 34
  3. a et b Jerram 2004, p. 35
  4. (en) « Raytheon Aircraft Company Completes Hawker 4000 Function and Reliability Testing », sur raytheon.mediaroom.com, Raytheon, (consulté le 15 novembre 2015)
  5. (en) « Torture Chamber : Because airplanes must fly in the real world, the Air Force built a fake one. », sur Air & Space Magazine, (consulté le 15 novembre 2015)
  6. (en) « Raytheon Aircraft Company Obtains Hawker 4000 Type Certification », sur investor.raytheon.com, (consulté le 15 novembre 2015)
  7. (en) « Hawker 4000 », sur www.deagel.com (consulté le 15 novembre 2015)
  8. (en) Sue Zesiger Callaway, « The hottest new business jet », sur money.cnn.com, (consulté le 15 novembre 2015)
  9. (en) « Hawker Beechcraft Delivers Hawker 4000 to Jack DeBoer. », sur www.highbeam.com, (consulté le 15 novembre 2015)
  10. (en) « HAWKER 4000 gets China certification », sur www.bartintl.com, (consulté le 15 novembre 2015)
  11. Molly McMillin, « Hawker Beechcraft delivers first Hawker 4000 to China », sur kansas, (consulté le 15 novembre 2015)
  12. (en) Kirby J. Harrison, « Beech Readies To Sell Hawker Jet Division », sur ainonline.com, Aviation International News, (consulté le 15 novembre 2015)
  13. (en) Mary Grady, « Hawker 4000 Sell-Off OKed », sur www.avweb.com (consulté le 15 novembre 2015)
  14. (en) J. Mac McClellan, « Hawker 4000 », sur Flying Magazine, (consulté le 15 novembre 2015)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Mike Jerram, « Window On The Horizon », Air International, vol. 67, no 4,‎ (ISSN 0306-5634)