Have a Nice Day

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Have a Nice Day (film).
Have a Nice Day
Album de Bon Jovi
Sortie
Enregistré 2004-2005
Durée 53:45
Genre Hard rock, rock, pop rock
Producteur Jon Bon Jovi, Richie Sambora, Dann Huff, Rick Parashar, John Shanks
Label Mercury / Island
Critique

Albums de Bon Jovi

Singles

  1. Have a Nice Day
    Sortie : 30 août 2005
  2. Welcome to Wherever You Are
    Sortie : 17 janvier 2006
  3. Who Says You Can't Go Home
    Sortie : 1er mars 2006
  4. I Want to Be Loved
    Sortie : 21 avril 2006

Have a Nice Day est le 9e album studio du groupe Bon Jovi, sorti en 2005.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Édition US & Canada[modifier | modifier le code]

  1. Have a Nice Day
  2. I Want to Be Loved
  3. Welcome to Wherever You Are
  4. Who Says You Can't Go Home
  5. Last Man Standing
  6. Bells of Freedom
  7. Wildflower
  8. Last Cigarette
  9. I Am
  10. Complicated
  11. Novocaine
  12. Story of My Life

Édition Européenne / Édition US + Bonus[modifier | modifier le code]

  • Dirty Little Secret

Édition Japonaise / Édition US + Bonus[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Enregistrement[modifier | modifier le code]

L'album fut enregistré durant l'été 2004 mais était très différent du résultat final. ce n'est qu'à la fin de l'automne 2004, avant de remettre le résultat à sa maison de disques, que Jon Bon Jovi, peu satisfait du résultat, a voulu retravailler certains aspects du disque. Certains textes furent retouchés, et la chanson Have a Nice Day fut totalement réenregistrée. Quatre nouvelles chansons furent enregistrées, ce qui bouleversa la liste finale des titres apparaissant sur l'album. Un titre resta totalement inédit commercialement, Nothing. Il fut offert à Bo Bice qui l'a mis dans son premier album sous le titre Nothing Without You. Néanmoins, cette chanson est apparue sur le net dans la version d'origine.

La version country de Who Says You Can't Go Home était d'abord chantée en duo avec Keith Urban, mais pour des similitudes de timbre de voix, Jennifer Nettles de Sugarland réenregistra le texte initialement donné au chanteur country. Sous cette forme, le titre devint numéro un des charts country aux états-Unis[1], un exploit jamais atteint par un groupe rock.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bon Jovi Chart History », Billboard (consulté le 2 avril 2018)