Haute Infidélité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Haute Infidélité
Titre original Alta infedeltà
Réalisation Franco Rossi (Scandaloso)
Elio Petri (Peccato nel pomeriggio)
Luciano Salce (La Sospirosa)
Mario Monicelli (Gente moderna)
Scénario Age & Scarpelli
Ruggero Maccari
Ettore Scola
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre Comédie italienne
Durée 90 minutes
Sortie 1964

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Haute Infidélité (Alta infedeltà) est un film à sketches, relevant de la comédie à l'italienne, composé de quatre épisodes réalisés par Franco Rossi (Scandaloso), Elio Petri (Peccato nel pomeriggio), Luciano Salce (La Sospirosa) et Mario Monicelli (Gente moderna)[1], sorti en 1964.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Scandaloso (Scandaleux)[modifier | modifier le code]

Francesco Mangini est un mari jaloux et excessivement protecteur de son épouse Raffaella, mais un jour il découvre être l'objet du désir de l'amant de sa femme.

Peccato nel pomeriggio (Péché au cours de l'après-midi)[modifier | modifier le code]

Laura tente de tromper son mari Giulio et par une équivoque se retrouvera justement devant son époux.

La Sospirosa (La Soupireuse)[modifier | modifier le code]

Gloria est jalouse de son mari Paolo, mais un jour que celui-ci s'absente, elle le trompe avec son meilleur ami Tonino.

Gente moderna (Gens modernes)[modifier | modifier le code]

Cesare perd tout son argent avec son ami au jeu de cartes et afin de payer sa dette, il accepte de lui prêter pour une nuit son épouse Tebaide.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Scandaloso
  • Nino Manfredi : Francesco Mangini
  • Fulvia Franco : Raffaella Mangini
  • John Phillip Law : Ronald
  • Eleanor Beaucour : patronne de la pension
  • Vittorio La Paglia : l'imbécile
  • Luigi Zerbinati : père de l'imbécile
Peccato nel pomeriggio
La Sospirosa
Gente moderna

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « NY Times: High Infidelity », NY Times (consulté le 5 décembre 2010).

Liens externes[modifier | modifier le code]